Le réseau de Free Mobile fortement perturbé à cause d'une panne

Publié le par actu

Le réseau de Free Mobile fortement perturbé à cause d'une panne

 

Le réseau mobile de l'opérateur Free connaissait de fortes perturbations aujourd'hui, avec une panne affectant un grand nombre de clients dans toute la France, alors que la polémique sur le fonctionnement effectif du nouveau réseau s'est poursuivie toute la semaine. Contactée, la direction d'Iliad, maison-mère de Free, n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat.

L'incident, qui a débuté en fin de matinée, serait dû à la panne d'un des deux "équipements de signalisation" de Free Mobile, qui permettent au coeur de réseau de localiser les téléphones. "Free nous a informé en fin de matinée d'un incident sur un équipement de son réseau. Cet incident n'est en rien lié au contrat d'itinérance et au réseau Orange", a pour sa part indiqué  un porte-parole de France Télécom, partenaire commercial de Free Mobile pour son réseau 3G.

"Nous ne pouvons faire plus de commentaires sur les causes de cet incident majeur de Free", a-t-on ajouté chez l'opérateur historique. Free Mobile, arrivé sur le marché le 10 janvier, s'est engagé à couvrir 27% de la population avec son propre réseau et a signé un contrat d'itinérance avec France Télécom pour les trois quarts restants, le temps de développer son infrastructure.  Mais plus de 90% des appels effectués par les clients Free passeraient en réalité par le réseau de l'opérateur historique.

France Télécom a tenu à préciser que les clients de France Télécom "ne sont évidemment pas concernés" par la panne. L'Autorité des télécoms, l'Arcep, a indiqué mardi que Free Mobile respectait ses obligations réglementaires en termes de couverture de la population, à l'issue d'une nouvelle série de vérifications menées à la suite de semaines de polémiques sur le fonctionnement effectif du nouveau réseau mobile

 

Suivez nous sur twitter: @martin76130

Publié dans actualité culturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article