Nouveau séisme en Italie : le bilan s'alourdit à huit morts

Publié le par actu

 

Au moins trois personnes sont mortes dans le nouveau séisme qui s'est produit mardi matin près de Modène, dans le nord-est de l'Italie, ont indiqué plusieurs médias italiens dont le journal local la Gazzetta di Modena.

Au moins trois personnes sont mortes dans le nouveau séisme qui s'est produit mardi matin près de Modène, dans le nord-est de l'Italie, ont indiqué plusieurs médias italiens dont le journal local la Gazzetta di Modena. | IDE pour LP

Le bilan du nouveau séisme de magnitude 5,8 qui s'est produit vers 9 heures mardi près de Modène, dans le nord-est de l'Italie, s'est encore alourdi. Selon les carabiniers, il a fait au moins huit morts et plusieurs blessés.

Trois personnes sont décédées à San Felice del Panaro dans l'effondrement d'une usine, deux dans la localité proche de Mirandola, une à Concordia et une autre à Finale, a indiqué le commandant des carabiniers de Modène, Salvatore Iannizzotto.
Selon lui, le curé de Rovereto di Novi est décédé, mais on ne sait pas encore si à la suite d'un malaise ou d'un écroulement de bâtiment.

Auparavant, un porte-parole de la protection civile avait confirmé à l'AFP qu'il y avait "au moins six morts" dans le nouveau séisme.

A Mirandola, plusieurs églises dont la cathédrale auraient été gravement endommagées. Dans toute la zone, le nouveau séisme a provoqué l'effondrement de bâtiments déjà à demi-écroulés depuis le tremblement de terre de magnitude 6 du 20 mai.

L'épicentre du tremblement de terre se trouvait en Emilie-Romagne, une région déjà frappée il y a dix jours par un tremblement de terre qui avait fait six morts et des milliers de déplacés.

Une réunion de la protection civile à Bologne

Une réunion de la protection civile régionale est actuellement en cours à Bologne, pour faire le point sur la situation selon une information de Rai News 24. L'institut national de géophysique et de vulcanologie, il semble que l'apparition d'une nouvelle faille ait été à l'origine du tremblement de terre. Huit repliques ont été enregistrées après la forte secousse qui s'est produite à 9 heures.

 
La secousse a été ressentie dans tout le centre-nord de l'Italie, de Bolzano, près de la frontière avec l'Autriche, à Milan en Lombardie, Bologne mais aussi en Toscane, à Florence et Pise où les bureaux publics ont été évacués à titre de précaution.

A Bologne, la terre a tremblé de façon prolongée, ce qui a provoqué la panique et après la forte secousse, les connections téléphoniques étaient hors service. La secousse a également été ressentie à Milan, notamment dans les immeubles de grande hauteur. De nombreux bâtiment dans le centre ont été évacués. Au Friul Venezia Giulia la secousse a été aussi fortement ressentie dans la zone de Pordenone où étudiants et professeurs ont bandonné les cours et se sont précipités à l'extérieur, à l'instar de nombreux habitants. Dans cette région, le souvenir du séisme de 1976 qui a fait plus d'un millier de morts est encore très présent dans les esprits 

Depuis une dizaine de jours la péninsule a enregistré de nombreux tremblements de terre, aussi bien au nord que dans le sud, touché lundi par un séisme de magnitude 4,3.

VIDEO. La secousse a été ressentie dans toute la Vénétie



LeParisien.fr

 

Suivez nous sur twetter: @martin76130

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article