Incident dans une fonderie dans la Manche: "Ce n'est pas forcément une explosion"

Publié le par actu

 Sur Vive l'information, le procureur met les points sur les i et affirme qu'il y a "une quarantaine de blessés".

Coulée d'une cloche à la fonderie Cornille Havard de Villedieu-les-Poëles. (Photo d'illustration)
Coulée d'une cloche à la fonderie Cornille Havard de Villedieu-les-Poëles. (Photo d'illustration)
MAXPPP

Ce vendredi, il y a eu un incident à la fonderie de Villedieu-les-Poèles, un village de la Manche entre Caen et Avranches.

Que s'est-il passé exactement ? Selon les sources, les versions diffèrent...

1. Une explosion et 46 blessés, selon les gendarmes

Les gendarmes, repris par plusieurs médias assurent qu'il y a eu
une explosion et qu'il y a 46 blessés dont 6 graves.

L'accident a été causé par "
l'explosion d'une boule de poussière" surchauffée, qui "a projeté des vapeurs et du bronze en fusion sur les visiteurs", selon la compagnie de gendarmerie d'Avranches, citée par Le Figaro.fr.


2.
Pas d'explosion et 26 blessés, selon le maire de Villedieu-les-Poèles

Le Post a joint Daniel Macé, le maire de Villedieu-les-Poèles, qui revenait tout juste de la fonderie. Il dément les informations des gendarmes.

Que s'est-il passé à la fonderie ?
"Il n'y a pas eu d'explosion. Le bâtiment est resté debout. En fin de coulée de la cloche, il y a eu une projection de vapeur d'eau chaude, qui a projeté la terre autour du moule. C'est juste une projection de terre. Ça s'est passé vers 12h15. En tout, il y a 26 blessés, pas 46. 20 le sont légèrement et une personne est gravement blessée, brûlée au 3e degré."

S'agit-il d'adultes ? De touristes ?
"Ce sont des adultes. Il s'agit en grande partie du personnel de la fonderie. Le reste, ce sont des amis du propriétaire de la fonderie."

Vous revenez de la fonderie. Comment ça se passe là-bas ?
"Les gendarmes étaient déjà là quand je suis arrivé. Il y a une cinquantaine de pompiers encore sur place. Le procureur est venu. Le sol est jonché de terre. La fonderie va être fermée une journée ou deux pour nettoyer tout ça."


3. "Ce n'est pas forcément une explosion", selon le procureur

Le Post a contacté le procureur d'Avranches, Martial Guillou, de retour de la fonderie.

Combien y a-t-il de blessés exactement ?
"Il y en a une quarantaine. L'intensité des blessures est pour beaucoup très légère. Une personne est plus gravement blessée. En reculant, elle est tombée dans un trou assez profond. Je crois qu'elle a des côtes fracturées. Mais les vies ne sont pas en danger. "

Comment expliquer la différence de versions entre le maire et les gendarmes ?
"Pour les gendarmes, toute personne touchée est un blessé. Je les ai vus prendre les identités de chaque personne."

Y a-t-il eu une explosion ?
"Je me suis renseigné auprès de l'expert en incendie-explosion qui était sur place. Ce n'est pas forcément une explosion. Le moule de cloche est enterré. Le métal en fusion est coulé dans le moule. Il y a plusieurs hypothèses : soit un problème de bulle d'air, mais le chef d'entreprise n'y croit pas trop ; soit un écoulement du métal en fusion. Le contact de la terre, légèrement humide, et du métal en fusion aurait provoqué des projections. On saura exactement ce qui s'est passé grâce à l'expertise et au démontage de la cloche, qui prendra 15 jours à 3 semaines."

Qui sont les blessés, des membres du personnel, des visiteurs ?
"Selon le chef d'entreprise, c'était des invités."

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article