BRUNO LE MAIRE MINISTRE DE L'AGRICULTURE

Publié le par actu

Il était entré au gouvernement en décembre 2008 sur la pointe des pieds, recruté surtout pour sa connaissance de l'Allemagne et de sa langue, en dépit de la méfiance suscitée par ses amitiés villepinistes. Bruno Le Maire fut le directeur de cabinet de Dominique de Villepin, ennemi juré de Nicolas Sarkozy.




Aux premières loges de cette bataille d'ambitions, Bruno Le Maire avait écrit un livre à succès, "Des hommes d'Etat", nourri d'anecdotes relatant la relation houleuse entre ses deux patrons, l'ancien et le nouveau.

"Là où vous serez, la connaissance que vous avez de l'Allemagne et de sa langue seront déterminantes", lui avait dit avant même sa nomination son prédécesseur, Jean-Pierre Jouyet.



C'est à cette relation franco-allemande que Bruno Le Maire, 40 ans, s'est consacré presque exclusivement pendant six mois, multipliant les déplacements outre-Rhin.

"J'ai eu le sentiment qu'ils (les Allemands) ont parfaitement compris le message qui avait été adressé par le président de la République (...), comme quoi avec un secrétaire d'Etat qui est effectivement germanophone et germanophile, nous voulions essayer de construire quelque chose de nouveau et de plus fort avec l'Allemagne", avait-il déclaré peu après sa nomination.

Au plus fort de la crise financière, la France avait semblé se rapprocher de la Grande-Bretagne et délaisser le lien privilégié avec Berlin. Mais les échéances du G20, la lutte contre les paradis fiscaux notamment, ont rapproché les deux partenaires, qui ont fait front commun.

Bruno Le Maire possède un profil assez classique des élites françaises. Il a fréquenté les plus grandes écoles, l'Ecole Normale supérieure pour le bagage littéraire et l'Ecole nationale d'administration (ENA), creuset de la classe politique et de la haute fonction publique françaises.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article