Wimbledon: Tsonga atteint les quarts

Publié le par actu

 Jo-Wilfried Tsonga lors de son 8e de finale à Wimbledon, le 28 juin 2010.

 

 

Jo-Wilfried Tsonga lors de son 8e de finale à Wimbledon, le 28 juin 2010. Reuters

TENNIS - Sans forcer, le Français a écarté son compatriote Julien Benneteau...

Rien de tel pour oublier les souffrances de la terre que de profiter du gazon londonien. Jo-Wilfried Tsonga l’a bien compris. Sorti par la petite porte à Roland-Garros (abandon face à Youzhny en 8e), le numéro 1 français s'est qualifié pour les quarts de finale de Wimbledon battant lundi l'autre Français Julien Benneteau en quatre sets 6-1, 6-4, 3-6, 6-1.
 

 

Sans jouer un tennis extraordinaire, le Manceau a maîtrisé un adversaire émoussé par les rudes combats menés en première semaine (14 sets en trois matchs). «Ce n'était pas parfait, comme souvent quand on joue un compatriote. Il y a eu pas mal de fautes, mais de bons passages aussi», a commenté la tête de série numéro 10, solide comme toujours au service (14 aces).
 
C'est la première fois que Tsonga entre dans les huit derniers candidats à la victoire dans un tournoi majeur hormis l'Open d'Australie, où il a déjà joué une finale, une demie et un quart. Une performance réalisée sans trop forcer. Tsonga a pour l'instant profité d'un parcours relativement facile. Grâce à l'élimination prématurée des cadors de sa partie de tableau, notamment l'Espagnol Fernando Verdasco, il se retrouve en quarts de finale sans avoir encore rencontré aucun des trente meilleurs mondiaux. Ca risque de se corser très vite. Au prochain tour, il affronte 
Andy Murray qui a écarté lundi l'Américain Sam Querrey. «Andy joue bien sur herbe et il est chez lui. Mais je serai l'outsider et je n'aurai rien à perdre. Je me sens capable de battre tout le monde, a assuré le Français, qui évoluera pour la première fois sur le célèbre Central londonien. Comme ça je pourrai dire que j'ai joué sur tous les Centraux du Grand Chelem. Ce sera mon petit truc à moi.»

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article