Vidéo qui dérange: un militaire français menace un journaliste togolais

Publié le par actu

  Drôle d'impression à la vue de cette vidéo qui sent (pas) bon la vieille Françafrique. En effet, on y voit un militaire français très énervé qui menace un photographe togolais. Dans son flot de paroles, le gradé le menace entre autre de lui "donner un coup sur l'appareil (photo)" voir même de le "foutre en prison".

Le journaliste et photographe Didier Ledoux, est pris à partie par le coopérant militaire français (conseiller du Chef d'état major de l'armée de terre), qui l'accuse d'avoir pris des photos de lui lors des heurts entre gendarmes togolais et militants de l'opposition togolaise.

La vidéo a été diffusée sur YouTube par un média togolais, Le Togovi.

Pourtant cette (courte) vidéo est assez éloquente sur l'attitude de l'armée française au Togo. On y voit même des signes inquiétants de subordination de l'armée togolaise, qui brutalise le photographe sous la simple injonction du gradé français.

En attendant qu'un média, plus influent que celui-ci, s'empare de l'affaire et relaye cette vidéo, voici une tranche de quotidien de beaucoup trop de journalistes dans le monde.

 

Note de la rédaction du Post:

Notons qu'outre la menace de prison, le militaire français tutoie le journaliste togolais.

Le militaire tente également d'intimider le journaliste en lui rappelant son grade:
"Tu sais qui je suis? Je suis le conseiller du chef d'Etat major de l'armée de terre."

La scène s'est déroulée hier, mardi
, comme le rapporte le site MO-05, qui soutient le principal parti d'opposition au Togo.


Le journaliste pris à parti, Didier Ledoux, a fini par supprimer la photo sous pression de ses collègues qui ne voulaient pas avoir de souci, rapporte le site togolais.

L'ambassade de France au Togo a publié un communiqué,  rapporte Rue89, affirmant que des militants avaient jeté des pierres sur la voiture de l'officier, qui se trouvait " fortuitement " à proximité du rassemblement. Il ajoute :"Après avoir signalé les faits au détachement de Gendarmerie qui se trouvait à proximité, l'Officier n'a pas souhaité qu'un photographe fasse une prise de vues."

Contacté par Le Post, l'internaute qui a mis en ligne la vidéo sur Youtube précise qu'il n'est pas l'auteur des images. La vidéo a été tournée par un journaliste, Noël Tadegnon, qui a publié la vidéo sur son compte Facebook.

"J'ai repris la vidéo sur YouTube pour une meilleure diffusion", explique l'internaute.

Le ministère de la Défense, joint par téléphone dit "ne pas se reconnaitre dans le comportement et les propos de l'officier coopérant", avant d'ajouter: "la liberté de la presse est une valeur cardinale à laquelle le ministère croit fortement".

 

Publié dans fait divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article