Vettel sonne la charge

Publié le par actu

Sebastien Vettel, premier poleman de la saison 2010 (DPPI)

Sebastian Vettel a signé la pole position du premier grand prix de la saison à Bahreïn devant les deux Ferrari de Massa et Alonso. Pour son retour à la compétition, Michael Schumacher a dû se contenter de la 7e place.

par Gilles Festor, le 13-03-2010

Sans connaitre précisément la hiérarchie, on se doutait bien que Ferrari, Red Bull, McLaren et Mercedes GP seraient dans le coup dès l’ouverture de la saison. On en a eu la confirmation ce samedi midi à Bahreïn avec la présence des huit pilotes titulaires dans la dernière phase des qualifications. Mais en tête du bal, on n’attendait peut-être pas Sebastian Vettel, magnifique poleman devant les F10 de la Scuderia Ferrari. Les monoplaces rouges ont été les seules du plateau à suivre le rythme impressionnant de l’Allemand dans son tour le plus rapide (1’54’’101). Felipe Massa, de retour en pleine forme, n’est qu’à 0’’141 alors que Fernando Alonso (3e) a été repoussé à plus d’une demi-seconde (+0’’507). Mais derrière, c’est le grand écart avec un débours de plus d’une seconde pour Lewis Hamilton (+1’’116)

Schumacher battu par Rosberg
Car si le Brésilien a remporté son premier bras de fer avec l’Espagnol au sein de la Scuderia, le joyau du team McLaren (4e en 1’55’’217) a aisément enlevé celui qui le mettait aux prises avec le champion du monde Jenson Button. Ce dernier termine 8e (1’55’’672) après avoir sauvé sa peau d’extrême justesse dans la Q2 avec le 10e et dernier temps. Autre battu, du jour, et non des moindres, Michael Schumacher (7e en 1’55’’524), par son coéquipier Nico Rosberg (5e en 1’55’’241). Une demi-surprise car on connait les qualités du jeune Allemand sur un tour alors que Schumi avait avoué vendredi après-midi être «encore un peu rouillé» dans cet exercice. Robert Kubica est l’unique représentant du team Renault à s’être glissé en Q3, Vitaly Petrov échouant en Q2 avec le 17e temps. Le Polonais devra se méfier d’Adrian Sutil, juste derrière lui, au volant d’une Force India, qui, contrairement aux autres monoplaces, a effectué la Q3 avec des gommes dures. L’Allemand partira avec des pneus moins performants en tout début de course mais plus résistants et pour un long relais. Avec une première surprise à la clé ?

Les nouveaux teams très loin
De surprise, il n’y en a pas eu pour les trois nouvelles écuries du plateau. Les six monoplaces ont disparu dès la Q1. Kovalainen et Trulli pour Lotus ainsi que Glock et Di Grassi sont déjà condamnés à faire de la figuration, dimanche. Karun Chandhok, en piste pour la première fois au volant de la Hispania Racing Team partira bon dernier aux côtés de son coéquipier Bruno Senna. Les deux rookies accusent un écart abyssal d'environ dix secondes avec le meilleur temps.

Grille de depart du GP Bahreïn :
1. Vettel (All, Red Bull) 1’54’’101
2. Massa (Bré, Ferrari) 1’54’’242
3. Alonso (Esp, Ferrari) 1’54’’608
4. Hamilton (GB, McLaren) 1’55’’217
5. Rosberg (All, Mercedes) 1’55’’241
6. Webber (All, Red Bull) 1’’55’’284
7. M. Schumacher (All, Mercedes) 1’55’’524
8. Button (GB, McLaren) 1’55’’672
9. Kubica (Pol, Renault) 1’’55’’885
10. Sutil (All, Force India) 1’56’’309
11. Barrichello (Bré, Williams) 1’55’’330
12. Liuzzi (Ita, Force India) 1’55’’653
13. Hulkenberg (All, Williams) 1’55’’857
14. De la Rosa (Esp, BMW Sauber) 1’25’’237
15. Buemi (Sui, Toro Rosso) 1’56’’237
16. Kobayashi (Jap, BMW Sauber) 1’56’’270
17. Petrov (Rus, Renault) 1’56’619
18. Alguersuari (Esp, Toro Rosso) 1’57’’071
19. Glock (All, Virgin Cosworth) 1’59’’728
20. Trulli (Ita, Lotus Cosworth) 1’59’’852
21. Kovalainen (Fin, Lotus Cosworth) 2’’00’’313
22. Di Grassi (Bre, Virgin Cosworth) 2’00’’587
23. Senna (Bre, Hispania Cosworth) 2’03’’240
24. Chandhok (Ind, Hispania Cosworth) 2’04’’904

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article