URGENT: Le journaliste Thierry Roland est mort à l'âge de 74 ans

Publié le par actu

 

Le commentateur sportif Thierry Roland, voix de légende du football à la télévision, qui avait dû renoncer in extremis à commenter l'Euro 2012 avec son complice Jean-Michel Larqué, est décédé à l'âge de 74 ans, a annoncé samedi  la direction de la chaîne M6, mandatée par la famille.

"Informé par sa famille, M6 a l'immense chagrin d'informer du décès de Thierry Roland. La chaîne transmet son immense affection à sa femme Françoise et à son fils Gary", a indiqué le directeur de la communication de M6, Yann de Kersauson. La date et les causes du décès n'ont pas été spécifiées.

L'Euro 2012 devait signer le grand retour du duo mythique qu'il a formé avec Jean-Michel Larqué, alors qu'ils n'avaient plus commenté de grande compétition internationale depuis l'Euro 2004.

Les deux compères s'étaient retrouvés brièvement pour commenter le match Roumanie-France comptant pour les éliminatoires de l'Euro-2012. Mais Thierry Roland avait dû renoncer le 13 juin, avant le match France-Ukraine, à commenter la compétition, n'étant pas totalement remis d'une opération liée à un calcul biliaire.

"L'opération s'est bien passée. Mais ça reste récent, et je suis encore en période de convalescence. Je suis courbatu, j'ai des petits spasmes à droite à gauche. Donc très sincèrement, je ne me sens pas le courage d'aller en Ukraine", avait expliqué le commentateur sportif . Il avait estimé que "ça ne serait pas raisonnable d'aller en Ukraine où il n'y a pas de grosse médecine au cas où il m'arriverait quelque chose".

En près de 60 ans de carrière, le journaliste, aussi populaire que controversé pour ses débordements verbaux et ses saillies franchouillardes, a commenté 13 Coupes du Monde et 9 Championnats d'Europe des Nations.

Selon Eugène Saccomano de RTL, interrogé ce matin sur iTéLé, "Thierry Roland est mort d'une crise cardiaque, hier soir, après la victoire de l'Equipe de France."

Publié dans star

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article