Une drôle de victoire…

Publié le par actu

Roger Federer peut s'estimer heureux


Roger Federer peut s'estimer heureux Crédits photo : DPPI

Une incroyable défaillance mentale de Nikolay Davydenko a permis à Roger Federer de s'offrir une 23e demi-finale consécutive en Grand Chelem (2/6 6/3 6/0 7/5). Le n°1 mondial y attend Jo-Wilfried Tsonga ou Novak Djokovic.

S'il possède un bilan très négatif face à Roger Federer (2 victoires - 12 défaites), Nikolay Davydenko restait récemment sur deux succès de rang face au Suisse. Le Russe avait visiblement fait tomber une barrière psychologique, comme en témoignait son début de match canon. Imposant son incroyable cadence, il désarçonnait totalement le n°1 mondial. Si léger sur le court contre Lleyton Hewitt, ce dernier semblait particulièrement lourd dans ses déplacements. Rapidement breaké (1/3), le Bâlois laissait filer le set en 34 petites minutes (2/6) !

La machine russe s'enraye
Les choses ne semblaient pas devoir s'arranger pour Federer, dominé à l'échange et qui multipliait les coups boisés (le vent n'expliquant pas tout). Davydenko s'envolait en début de deuxième manche, obtenant trois balles de double-break à 1/3 ! Incapable de les convertir, le lauréat du Masters s'effondrait alors totalement mentalement. Sans véritablement hausser son niveau de jeu, ni même changer de tactique, même s'il jouait un peu plus au centre pour éviter d'ouvrir les angles, «le Maître» en profitait immédiatement pour se (re)lancer. Il alignait ainsi 13 jeux de suite, empochant au passage deux sets, le troisième sur une roue de bicyclette (2/6 6/3 6/0 2/0) !

Une conclusion difficile
Le Russe stoppait l'hémorragie (2/1), sous les encouragements de la foule, et parvenait même à combler son retard (3/3). Malheureusement pour lui, il manquait trois nouvelles balles de break sur le jeu de service suivant de Federer (4/4). Dans la foulée, il offrait son engagement sur une double-faute ! Le mari de Mirka (bien évidemment présente dans les tribunes) n'avait plus qu'à conclure mais, preuve de sa fébrilité, il manquait une balle de match (5/5) ! Pour la première fois du match, les deux hommes se mettaient à bien jouer en même temps. Un peu plus fort, Federer refaisait le break et réussissait finalement à conclure une drôle de rencontre…

Résultat des quarts de finale :
Federer (Sui, 1) - Davydenko (Rus, 6) 2/6 6/3 6/0 7/5

 

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article