Un otage français menacé d'exécution par Al-Qaida en Mali

Publié le par actu

Un ressortissant français enlevé au Mali

 
Un ressortissant français enlevé au Mali/IDE

AFRIQUE - Il avait été enlevé le 25 novembre...

Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) menace d'exécuter l'otage français enlevé fin novembre si quatre de ses prisonniers au Mali ne sont pas libérés sous 20 jours, ont affirmé ce lundi les centres américains de surveillance des sites islamistes SITE et Intelcenter.

L'organisation terroriste a
revendiqué en décembre l'enlèvement du Français Pierre Camatte, capturé au Mali le 25 novembre, de même que trois volontaires humanitaires espagnols, enlevés quatre jours plus tard en Mauritanie, pays frontalier du Mali.

«Que la France et le Mali soient informés, que nous leur donnons 20 jours pour répondre à notre demande, sans quoi les deux gouvernements seront tenus entièrement responsables de la mort de l'otage français», a menacé Al-Qaida au Maghreb islamique  selon Intelcenter.

«Une affaire personnelle»

Début décembre, le président malien, Amadou Toumani Touré, avait déclaré dans une interview au journal Le Monde privilégier la piste de «petits bandits» et faisait de sa libération «une affaire personnelle».

Pierre Camatte, âgé de 61 ans, préside «L'Association Gérardmer-Tidarmene». Selon une responsable de l'association, le Français se rend «régulièrement» au Mali et s'implique notamment dans la culture d'une plante thérapeutique contre le paludisme.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article