Un otage français libéré au Darfour

Publié le par actu

Un humanitaire français de la Croix-Rouge enlevé au Darfour
Un humanitaire français de la Croix-Rouge enlevé au Darfour/IDE

SOUDAN - Gauthier Lefèvre, 35 ans, a été retenu pendant cinq mois, un record...

L'employé franco-britannique de la Croix-Rouge (CICR) enlevé en octobre au Darfour a été libéré ce jeudi après cinq mois de captivité. Il retrouve la liberté après la plus longue détention depuis le début du conflit dans cette région soudanaise.

>> Otages français à l'étranger: comment ne pas les oublier. Cliquez ici pour lire l'article

Gauthier Lefèvre, 35 ans, «vient d'être libéré après quelque cinq mois de captivité. Il est actuellement dans un hélicoptère en direction d'El-Geneina», la capitale du Darfour-Ouest, a déclaré un haut responsable du Comité international de la Croix-Rouge sous le couvert de l'anonymat. «Il doit ensuite prendre un vol pour Khartoum», a-t-il ajouté.

Les «Aigles de libération de l'Afrique»

L'ex-otage travaille pour le CICR depuis cinq ans dont quinze mois au Darfour. Il circulait dans un convoi de deux véhicules marqués du logo de la Croix-Rouge lorsqu'il a été enlevé le 22 octobre par des hommes armés dans le Darfour-Ouest, tout près de la frontière avec le Tchad.

Six humanitaires français ont été enlevés depuis mars 2009 dans un triangle entre le Darfour soudanais, l'est du Tchad et la Centrafrique. Les enlèvements de Français dans ces deux pays avaient été revendiqués par un groupe au Darfour disant s'appeler les «Aigles de libération de l'Afrique».

Pas de rançon

Les ravisseurs de Gauthier Lefèvre avaient exigé le versement d'une rançon en échange de sa libération, mais n'ont jamais formulé de revendications politiques. «Le CICR n'a pas payé de rançon, c'est notre politique», a déclaré Saleh Dabbakeh, porte-parole de l'organisation au Soudan.

La libération de Gauthier Lefèvre survient cinq jours après celle d'Olivier Denis et Olivier Frappé, deux humanitaires français de l'ONG Triangle GH enlevés par les «Aigles de libération de l'Afrique» en novembre dans l'est de la Centrafrique, tout près de la frontière avec le Darfour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article