Toutes les boîtes de nuit vont fermer à 7 heures du matin

Publié le par actu

Les boîtes de nuit vont désormais pouvoir ouvrir jusqu'à 7 heures du matin.
 
Les boîtes de nuit vont désormais pouvoir ouvrir jusqu'à 7 heures du matin./GHNASSIA ANTHONY/SIPA

SOCIETE - Mais les derniers verres seront servis à 5h30...

Fini les horaires de fermeture des discothèques variant d'un département à l'autre: un décret fixe dorénavant l'heure limite à 7 heures du matin partout en France, une uniformisation saluée par la profession qui y voit surtout un moyen de lutter contre l'alcool au volant.
 
Le texte, publié dimanche au Journal Officiel, instaure une heure et demie dite «blanche». Ainsi, les établissements, qui ferment à 7 heures, ne pourront pas servir d'alcool à partir de 5h30.
 

Améliorer la lutte contre l’insécurité routière


«Il s'agit d'une mesure forte qui va améliorer la lutte contre l'insécurité routière», déclare dans un communiqué Patrick Malvaes, président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs, qui avait saisi depuis longtemps comme les autres syndicats les pouvoirs publics sur cette question.
 
Pour les professionnels, il permet «d'accroître la reconnaissance d'un métier souvent montré du doigt».
 
Eviter le nomadisme

«On est les vilains petits canards alors que notre profession a été la première à mettre en place des éthylotests, des capitaines de soirée etc...», commente Laurent Lutse président de la Fédération nationale des cafés brasseries et du monde de la nuit à l'UMIH, principal syndicat du secteur.
 
«L'uniformisation va permettre d'éviter le nomadisme, quand les jeunes prenaient leurs voitures pour aller d'un département à l'autre en fonction des horaires d'ouverture des établissements», explique Didier Chenet, président du Syndicat national des hôtels, restaurants, cafés et traiteurs (Synhorcat, 2e syndicat du secteur).
 
«Une heure et demie blanche, c'est pour la sécurité routière. On va éviter l'endormissement au volant. Qui plus est, à 7 heures du matin, les clients pourront utiliser les transports en commun», affirme Laurent Lutse.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article