Tour de France: La onzième étape à revivre en live comme-dans-la-caravane dès 15h

Publié le par actu

CYCLISME - Vers une nouvelle explication entre sprinters...

Onzième étape: Blaye-les-Mines >Lavaur (167,5km)

1. Cavendish (HTC)
2. Greipel (Omega)
3. Farrar (Garmin Cervelo)
4. Galymzianov (Katusha)
5. Boasson Hagen (Sky)


17h03: Mark Cavendish remporte donc cette étape et reprend le maillot vert à Philippe Gilbert. Le Cav est de retour mais on ne le reverra pas de sitôt. Demain, on attaque la haute montagne les amis. Merci de nous avoir suivis et à demain pour la suite de ce Tour.

17h01: La victoire de Mark Cavendish! Il devance Greipel et Farrar sur la ligne. C'est déjà sa troisième victoire cette année...

17h00: La flamme rouge! Le peloton est groupé. Il n'y a plus personne devant.

16h56: Lars Boom file tout seul! Il tente un coup de désespéré. Tous les autres sont repris par le peloton.

16h52: Qui sait, avec la pluie qui tombe sur le peloton, on n'est pas à l'abri d'un final perturbé. Imaginez, une chute dans le dernier virage...

16h49: Plus que 8 bornes avant l'arrivée. Les 6 à l'avant joue leur dernière carte. C'est triste uen échappée qui meurt doucement.

16h47: Je ne serais pas étonné si Boom mettait un coup de collier et tentait de se faire la malle tout seul. Et Charteau qui est lâché. Notre Bloggeur est aux fraises aujourd'hui. C'est pour mieux s'échapper demain.

16h45: Je veux vos pronos à tous pour le sprint. Et on exclut Cavendish pour le coup. Qui va gagner à part lui?

16h40: On roule à bloc sous la pluie dans ce final. Les HTC font le boulot devant. Mark Cavendish a des fourmis dans les pattes.

16h23: Allez, un dernier hommage à Delage, Grivko, Boom, Valentin, Engoulvent, Pérez, les échappés du jour. Vous nous avez fait (un tout petit peu) rêvé les mecs.

16h20: Il est là Chavanel! Le champion de France s'est vraiment refait la cerise après sa luxation de la clavicule. Le voilà à l'avant et prêt à tenter quelque chose.

16h14: Il fait tellement moche que les voitures suiveuses allument les phares. A 16h14 de l'après-midi.

16h12: @Brice du 13, enfin! Un échappé perd une minute tous les dix kilomètres quand le peloton est lancé.

16h09: Cette histoire va se finir au sprint, à moins que... Vous voyez un costaud s'échapper sur le final?

16h00: On ne va pas se mentir, cette étape est soporifique. Si vous voulez lutter contre a somnolence, cliquez ici...

15h51: Ah oui, au passage, John Gadret a abandonné. C'était bien la peine de le forcer à venir sur le Tour celui-là. Merci pour tout John.

15h45: Bon, @saucisse de francfort, @boucot, pour les pronos, je veux pas de Cavendish. Faut se mouiller un peu sinon, c'est trop facile.

15h39: Bon, d'après le théorème de Robert Chapatte, c'est mort pour l'échappée. Mythique ce théorème, mais tellement vrai.

15h22: L'hommes aux chausserres réparatrices, Johnny Hoogerland, semble à la peine. Il trimballe ses 33 points de sutures dans les bagnoles. Pauvre homme.

15h11: On passe à l'instant au spint intermédiaire. Et Mark Cavendish prend sa revanche sur Andre Greipel. Il règle le peloton et finit devant Rojas, un autre Movistar et Greipel. Ce soir, le Cav peut prendre le maillot vert. Il a l'air d'y tenir...

15h03: Pour info, il y a Valentin, Engoulvent, Delage à l'avant. Voilà pour le contingent français qui mouille le maillot. Sinon, Perez et Boom et Grivko.

15h00: Bonjour à tous! ne vous endoremez pas, il y a le live. On file sur la route du Tour où six hommes sont en tête actuellement. Evidemment, il ne fait pas beau et on sait déjà que l'échappée n'ira pas au bout. Mais c'est pas grave. On va vibrer quand même jusqu'à l'arrivée.

Onzième étape: Blaye-les-Mines >Lavaur (167,5km)

Le point sur les classements:

Maillot jaune: Thomas Voeckler (Europcar)

Maillot vert: Philippe Gilbert (Omega Pharma)

Maillot à pois: Johnny Hoogerland (Vacansoleil)

Maillot blanc: Robert Gesink (Rabobank)

Le parcours en vidéo

Le résumé anticipé de l’étape

Stéphane Heulot n’a pas apprécié le message des organisateurs pendant la journée de repos. Ils reprochent aux coureurs de Saur Saujasun leur frilosité depuis le début du Tour. «Ah bon? On n’est pas dignes de notre wild-card? Montrez leur un peu ce que vous valez les gars», balance le manager à ses hommes pendant le briefing. Du coup, ils sont deux à l’avant dès le kilomètre zéro. Galland et Coyot, très vite rejoints par Bouet, Loosli et Tjallinghi. L’échappée prend vite 4’30 d’avance mais à l’arrière, on perd patience. Les Europcar tiennent à montrer qu’ils savent défendre un maillot jaune et roulent sur l’échappée. Cette fois, le train vert émeraude des hommes de Jean-René Bernaudeau ne se désintègre pas quand trois Omega Pharma tentent de s’imposer. «Les gars, vous êtes sympas, mais on a un sprint à préparer», grince en flamand Jurgen Roelandts. «Nous aussi lui, répond Yohann Gène. Tu connais pas Sébastien Turgot? Il est chaud patate aujourd’hui.» Pourtant, un homme va mettre tout le monde d’accord. Profitant d’un léger moment de flottement, Thomas de Gendt place son accélération à la flamme rouge. Le Belge termine avec une vingtaine de mètres d’avance sur les sprinters du peloton. La Dernière Heure lui trouve très vite un nouveau surnom: «Le Cancellara de Saint-Nicolas», la ville flamande où il est né.

La minute Jean-Paul Ollivier

L’hélicoptère du Tour s’arrête au km 120 aujourd’hui, dans le village de Lautrec. Ancienne vicomté, elle est le berceau de la famille Toulouse Lautrec dont le peintre affichiste en est l’illustre descendant. Malgré une vie courte et marquée par la maladie, l’œuvre du peintre fut très vaste: le catalogue raisonné de ses œuvres publié en 1971 énumère 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies et environ 5.000 dessins. Evidemment, Polo la Science a tous les chiffres en tête.

Le tweet du jour

«Surement nouvelle arrivée au sprint avec une échappée partie dès les premiers kms. On va essayer de s'en sortir sur le boulevard d'arrivée», d’après Samuel Dumoulin qui ne lit pas les résumés anticipés de 20minutes.fr.

Le pari de la rédac’

Philippe Gilbert finira en vert à Paris. Voilà, c’est écrit. Le Belge a des jambes de feu et ni Cavendish, ni Greipel, ni Rojas ne pourront lui enlever son maillot vert. A  Gaillac, le coureur d’Omega Pharma prendra encore des points au sprint intermédiaire. Il en grappillera encore à l’arrivée à Lavaur avant d’attaquer les Pyrénées, à partir de jeudi. Et comme le Belge est le mieux placé pour passer la haute montagne…

L’avis d’Anthony Charteau, le bloggeur de 20minutes

«Pour le gain de l’étape, je vois bien Cavendish. Ce n’est pas une équipe qui se laisse abattre et ils voudront contrôler pour assurer la victoire. Il va remettre les choses au point après s’être fait battre à Carmaux.»

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article