Tour de france cyclisme:Déjà sur le pont

Publié le par actu

Alberto Contador (à gauche) et Lance Armstrong lors de la présentation du Tour de France 2010, le 14 octobre 2009

 

Avant d'avaler à toute allure l'asphalte de Rotterdam samedi lors du prologue de 8 km, les 198 coureurs du peloton du Tour de France ont pu pédaler tranquillement, accompagné par les autochtones habitués à effectuer leurs trajets à bicyclette et des dizaines de cyclotouristes, quelques hectomètres sur le pont Erasmus avant d'être présentés au public jeudi en début de soirée au public néerlandais. «Des tonnes de spectateurs », a pu constater le vétéran George Hincapie qui s'apprête à prendre le départ de son 15e Tour de France. Soit une édition de moins que Joop Zoetemelk, l'une des deux gloires nationales qui a ouvert la cérémonie de présentation au milieu d'un peloton d'enfants. Vainqueur du Tour 1980, Zoetemelk a pédalé avec Jan Janssen, l'autre Néerlandais à avoir remporté la Grande Boucle (1968), avec vélo et tricot d'époque.

 

Certaines équipes ont profité de cet événement médiatique pour exposer quelques retouches esthétiques à leur tenue : la Française des Jeux a ainsi présenté le nouveau maillot de ses coureurs, avec des couleurs similaires mais avec un logo réduit aux initiales FDJ. Comme en 2009, Thor Hushovd, Carlos Sastre et les coureurs Cervélo ont abandonné leur maillot noir, revêtant cette année une tunique grise et blanche. Enfin, Mark Cavendish et les HTC-Columbia ont ajouté un logo sur l'épaule (Skype) et un liseré tricolore sur le ventre, qui représente tout aussi bien les couleurs des Pays-Bas que le drapeau français. Si certains coureurs français comme Christophe Moreau regrette la délocalisation des départs de l'épreuve hors de l'Hexagone, d'autres concurrents comme Samuel Dumoulin se sont mués pendant quelques minutes en touristes, téléphone greffé à la main pour capter des souvenirs de cette soirée estivale. Trois ans après son éviction du Tour pour contrôle positif, Alexandre Vinokourov s'est contenté de faire le V de la victoire de la main.

 

 

Face aux plaisanteries des deux animateurs de la présentation des équipes, les têtes d'affiche de ce Tour de France ont fait montre de plus ou moins d'humour et de séduction dans leurs propos face à la foule. Après avoir refusé de donner son poids (après son amincissement aux effets spectaculaires l'an dernier), Bradley Wiggins a expliqué les recettes de son régime : « Manger moins et boire moins. » Lance Armstrong a sans doute gagné à l'applaudimètre en vantant la façon dont les Pays-Bas avaient intégré «le vélo dans la vie des gens » : «C'est un endroit génial pour faire du vélo ». « Pas encore stressé », l'Américain a justifié son choix de faire de ce Tour de France son dernier : «J'ai presque 39 ans. J'ai 4 enfants, bientôt 5. Il est temps que je fasse du vélo avec eux. » Quelques minutes après le leader de RadioShack, l'Espagnol Alberto Contador s'est montré logiquement moins loquace en anglais. Il attendra le prologue pour exprimer clairement son ambition. -

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article