Tour de France

Publié le par actu

CYCLISME - 15e étape...

Limoux > Montpellier

1. Cavendish
2. Farrar
3. Petacchi

Aucun changement au général

17h31: On se quitte là-dessus. Demain, c'est repos, donc pas d'étape. Rendez-vous mardi pour la suite de ce Tour.

17h29: Bon, eh bah c'était sympa de vivre cette petite étape en votre compagnie. Sans surprise, Cavendish s'impose au terme d'une vraie étape de transition.

17h25: @Brice: J'imagine ta déception, mais André n'est même pas dans les dix.

17h23: Où est Greipel? En tout cas, cette victoire du Britannique lui permet quasiment à coup sûr de garder le vert jusqu'à Paris. Sauf s'il termine hors-délais dans les Alpes.

17h20: Sa 19e victoire d'étape sur le Tour pour le maillot vert. Il termine une demie-roue devant Farrar, Petacchi et Oss.

17h19: Victoire de Cavendish!!!!!!!!!!!!!!

1km: C'est parti pour le sprint!

1,5km: Finalement les HTC sont intraitables et l'arrivée va se faire au sprint, comme prévu.

2km: Marcato les rejoint mais le peloton est en train de revenir...

2km: Il est parti avec Anthony Roux à 3 km de l'arrivée.

3km: Attaque de Gilbert dans le faux plat!

4m: C'est la Garmin qui fait le boulot désormais. Farrar est-il en cannes?

5km: Terpstra est parti seul dans un dernier baroud d'honneur. Il possède une dizaine de seconde sur le peloton lancé comme une balle.

7km: Plus que dix secondes d'avance pour Terpstra et Ignatiev

9km: Bon, allez, c'est l'heure de lâcher vos pronos. Cavendish? Greipel? Petacchi? Farrar?

11km: 30 secondes d'avance pour les deux fuyards...

13km: Festival de ronds points pour l'arrivée à Montpellier. Ce m'étonnerait pas qu'il y ait des morts tous les vendredis soir en sortie de boite dans cette région.

16km: C'est mission impossible pour le conglomérat néerlando-russe. 45 secondes d'avance à 16 kilomètres de l'arrivée.

20km: Sous la flamme des 20km, le peloton est à une minute des deux loulous.

22km: Sentant l'odeur de la mort, les échappés ont décidé de faire bande à part. Terpstra et Ignatiev sont partis en contre. Les trois français n'ont pas suivi.

28km: Je me permets de vous guider vers l'excellent papier de mon collègue Romain Scotto, sur le petit guide de survie lors des étapes de plaine du Tour.

30km: Ce bon vieux Robert Chapatte, ou Robert Chipote, pour les Inconnus:

35km: L'écart remonte à 1'35 entre les échappés et le Peloton. Mais bon, selon le théorème de Robert Chapatte, 1 minute pour 10 kilomètres, ça risque d'être un peu léger.

38km:  Bordel qu'est ce qu'on peut s'emmerder là. J'ai eu le temps de lire l'Equipe, la moitié de Pédale, de liver et il reste encore 40 kilomètres.

44km: C'est Delage! Derrière, le peloton passe avec moins d'une minute de retard et Cavendish règle le sprint pour la 6e place.

45km: Au sprint intermédiaire, les échappés se font le sprint. Delage et Dumoulin finissent quasiment à la même hauteur, photo finish!

47km: @Saucisse: Oui, la fameuse avec Pelizzotti qui fait cuire ses chaussures là, elle commence sérieusement à me saôuler.

50km: Plus qu'une 1"30  d'avance pour les échappés, qui resistent pas mal au train HTC. Pas sûr que Tony Martin et compagnie soient encore à fond, cela dit.

58km: Bon, le temps se couvre un peu. A Paris comme dans la Roussillon.

67km: Tiens, c'est l'heure pour l'épisode quotidien des Yeux dans les Pneus.

70km: Sinon, il reste 70 kilomètres et le peloton revient à 2 minutes. Cette échappée est condamnée. M'enfin ça c'est évident depuis déjà 40 kilomètres.

73km: N'empêche, ce tour est encore incroyablement ouvert. Evans, les frères Schleck, Contador, Sanchez, Voeckler (!!) voire Basso ont tous des arguments pour l'emporter. Et il ne reste que trois "vraies étapes".

75km: Me replonger dans le classement de l'an passé m'a fait remarquer qu'en 2010, Cadel Evans avait fini le Tour avec 50 minutes de retard sur Contador. Quand même.

78km: @Boucot: C'est à dire que j'en suis au point où je me demande s'ils l'ont laissé partir ou si ce n'est pas lui qui a tout simplement les meilleurs jambes. Pour son niveau en CLM, l'an passé à la veille des Champs il s'était classé entre Contador et Schleck. Donc il est dans le rythme.

83km: Un petit point sur le calendrier des jours à venir:

- lundi: repos

- mardi: arrivée à Gap, aucune difficulté sauf un col de 2e catégorie à quelques kilomètres de l'arrivée. Une étape faite pour Gilbert.

- mercredi: Une étape casse pattes genre massif central. Plusieurs cols moyens et une arrivée en Italie, au Pinerolo. Damiano Cunego es-tu là?

- jeudi: l'étape reine du Tour. Trois hors catégorie en 80 kilomètres: le col d'Agnel, l'Izoard et l'arrivée à Serre-Chevalier.

- vendredi: La revanche de l'étape reine: Avec les jambes lourdes, les coureurs se refont le Télégraphe (1ere catégorie), le Galibier (hors catégorie) et bien sur l'Alpe d'Huez!

- samedi: le CLM entre Grenoble et Grenoble.

- dimanche: l'arrivée sur les Champs.

87km: @Boucot. Salut à toi fidèle. Effectivement, vu le train imprimé par HTC, difficile d'imaginer autre chose que Cavendish aujourd'hui. Greipel, Farrar, Hushovd?

Sinon, effectivement, le lien de ton article sur le classement des étapes pyrénéenes est ici. On peut remarquer deux choses:


-Vanendert est monstrueux et l'on peut vraiment regretter l'absence de Van Den Broeck.
- Cela confirme ce qu'on pensait: ce n'est pas monté très vite du tout chez les leaders, puisque Moncoutié est troisième de ce classement. Soit personne n'est vraiment bien, soit il y a un marquage à la culotte digne d'un catenaccio italien. Attendons les Alpes, il y a quand même trois belles étapes.

88km: 632 (!!) kilomètres d'échappée pour Delage dans ce Tour. #baroudeur

90km: Ca roule vite actuellement. Les cyclistes sont portés par le vent de dos et roulent environ à 60 à l'heure. Les HTC impriment le rythme en tête de peloton et se rapproche des échappés (2"44)

94km: A noter que je n'ai pas eu de chance: j'avais parié sur Roy dans cette échapée, manque de pot c'est Delage qui est parti. J'avais une chance sur deux, vu que les deux camarades de la FDJ ont fait partie d'à peu près 95% des belles aventures de cette Grande Boucle.

96km: @Vincent: Detendez-vous, personne sur cette terre n'a plus de respect que moi pour Jérémy Roy. Néanmoins il faut bien reconnaitre que le pauvre homme a la poisse et incarne une certaine forme de lose à la française: l'effort héroïque qui échoue à 2,5 km de l'arrivée. Et ce environ 5 fois dans ce Tour, ça commence à faire beaucoup.

PS: Merci de vous soucier de mon avenir professionnel, ma mère ne le fait pas assez.

97km: D'autant que les HTC ont décidé de faire le boulot en tête de peloton. Cette échappée est parfaitement condamnée, il faut le dire.

98km: Oui, trois minutes seulement, à 100 bornes de l'arrivée: C'est pas gagné.

100km: Il reste 100 kilomètres et cinq bonshommes sont devant: Mickaël Delage (FDJ), Niki Terpstra (Quick Step), Anthony Delaplace (Saur), Samuel Dumoulin (Cofidis), Mikhail Ignatiev (Katushia). Le peloton est à 3mins.

15h: Salut les ptis loups, et bienvenue sur 20minutes.fr pour ce live de la 15e étape du Tour de France.

Etape 15: Limoux > Montpellier (192,5 km)

Le point sur les maillots

Maillot jaune : Thomas Voeckler (Europcar)

Maillot vert : Mark Cavendish  (HTC)

Maillot à pois : Jelle Vanendert  (Omega-Pharma)

Maillot blanc : Rigoberto Uran (SKY)

Le parcours en vidéo


Le résumé anticipé de l’étape

Etape post haute montagne oblige, tout le monde essaie de se faire la malle dès le km 0. Finalement, un groupe de 18 coureurs se forme et prend rapidement cinq minutes d’avance sur le peloton. Inutile de vous le préciser, Jérémy Roy est dans le coup. On retrouve aussi quelques animateurs habituels de ce tour, comme le Hollandais Westra ou Jimmy Engoulvent. En tout, neuf français sont dans le coup. Mais ne vous enflammez pas, la première victoire n’est pas pour Montpellier. Le Cav avait prévenu: «Je ne me suis pas cassé le cul à me faire tracter par une bagnole dans toutes les Pyrénées pour faire du tourisme en troisième semaine.» La HTC bombarde à l’avant du peloton et refait rapidement la moitié des 12 minutes, écart maximum. Tony Martin, furieux d’avoir déconné en montagne, roule comme un âne, ce que Laurent Jalabert ne manque pas de remarquer: «C’est bien connu que les leaders doivent se mettre dans le rouge sur du plat.» A 2,5 km de l’arrivée, et malgré la relance commune de Jérémy "La lose" Roy et Devenyns, le peloton avale les hommes de tête. Bien lancé par Renshaw, Cavendish semble prendre une longueur d’avance mais Greipel déboule à sa droite. Les deux hommes se frottent du casque et laissent Tyler Farrar, qu’on avait oublié, empocher sa deuxième victoire sur ce Tour.

La minute Jean-Paul Ollivier

La Tour Romane de Puissalicon. Eh ouais. Aujourd’hui, on va s’emmerder. Alors autant profiter du paysage et de cette petite Tour fort sympatique. À 1 km du village actuel, presque au fond d'un bassin que parcourt le fleuve Libron, s'élève au milieu du cimetière une tour romane du Xe Siècle, d'influence lombarde et de forme rectangulaire. Chacun des cotés mesure 4,30 mètres de largeur pour une hauteur de 26 mètres. Cette tour fut primitivement isolée, indépendante de tout autre édifice, et il est probable qu'elle devint ensuite le clocher de l'église ogivale qui lui fut accolée.
Elle comprend cinq étages séparés par des cordons de pierres noires.

Le pari de la rédac

On va prendre un risque de ouf: Aujourd’hui, avec la fatigue, avec les écarts au classement et avec une belle et longue échappée, il n’y aura pas de chute dans le peloton. On peut toujours rêver non? Attention quand même aux îlots directionnels…

Le tweet du jour

Du Cav’: «Le finish aujourd’hui est assez technique. J’espère qu’on va prouver avec une victoire que ça valait le coup de souffrir ces derniers jours.»

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article