Toulouse: Le tueur a parlé avec une journaliste

Publié le par actu

Toulouse: Le tueur a parlé avec une journaliste

La situation minute par minute

 

10h36: Devant son équipe, François Hollande a exprimé son «soulagement» et «salué le travail de la police». Le candidat socialiste à la présidentielle va prendre la parole devant la presse à son QG dans les minutes qui viennent. 

10h17: Une voisine de l'immeuble raconte au Plus la situation:

«La police est devant l'immeuble, ils sont prêts à tirer. Je ne vois rien, mais j'entends les coups de feu. J'ai très très peur. Ce que je redoute, c'est surtout la bombe. J'y pense depuis tout à l'heure, parce qu'il n'y a aucune raison qu'il ne fasse pas tout sauter. Il a tué des enfants de 3 ou 4 ans, alors il s'en fiche… (...) Quand il sera arrêté, ce ne sera pas fini. Il n'a pas agi seul, c'est sûr. Tant que tout le monde ne sera pas arrêté, j'aurai peur.»

10h13: Le concessionnaire Yamaha confirme à France TV Info sa participation à l'enquête dans la recherche du tueur, et qu'il avait été alerté par le demande de retrait du traqueur de son T-Max.

«Retirer ce dispositif anti-vol est une opération très rarement demandée selon lui: "On les monte mais on les retire jamais". Très prudent, le concessionnaire souhaite "ne pas donner de détail" dans l’attente de la fin de l’enquête. "On a fait notre devoir de citoyen"», a-t-il indiqué au site.

10h07: Nicolas Sarkozy va s'exprimer en fin de matinée

10h00: Eric, le père de Cédric, qui vit au premier étage de l'immeuble assiégé, a confirmé à la presse que le suspect habite bien au rez-de-chaussée de cet immeuble de 4 étages, et que les habitants sont toujours bloqués à l'intérieur.

«Je me fiche de savoir ce qu'ils vont faire du suspect, je veux juste que mon fils s'en sorte», a indiqué le père au site de 20 minutes.

09h58: De l'explosif a été retrouvé chez le frère du suspect, interpellé ce mercredi matin. Selon Europe 1, cet explosif est de la poudre.

09h44: Le suspect a appelé Ebba Kalondo, rédactrice en chef à France 24. Elle a raconté la teneur de la conversation en direct sur la chaîne d'info.

«Il a dit qu'il était en connection avec Al-Qaida, que ce qu'il avait fait n'était que le début [d'une importante campagne terroriste]. Il a expliqué qu'il était contre la loi sur le voile [entrée en vigueur en avril 2011] et luttait contre la participation française aux opérations de l'Otan en Afghanistan. "Les juifs ont tué nos frères et nos sœurs en Palestine", a-t-il ajouté.».

«L'homme était calme, parlait bien. Il disait qu'il avait envie d'être entendu. Il m'a aussi affirmé qu'il avait filmé tous les assassinats, il a dit que les vidéos seraient mises en ligne.» a-t-elle ajouté.

09h35: Le suspect cerné s'appelle Mohammed Merah, un Français d'origine algérienne, rapporte une source proche enquête

09h28: Selon RTL, les deux détonations entendues plus tôt ne sont pas des coups de feu, mais il s'agit des services du déminage qui ont ouvert un véhicule appartenant au suspect ou à son entourage.

09h20: Guéant : "notre souci est d'interpeller" le suspect de Toulouse "vivant"

09h06: Claude Guéant annonce que le suspect veut se rendre cet après-midi. Claude Guéant annonce que le suspect a jeté une arme par la fenêtre en échange d'un moyen de communication avec la police.

09h00: L'envoyé spécial d'Europe 1 annonce avoir entendu 2 coups de feu à 9h.

8h56: "Les habitants ne courent pas de danger pour l'instant", estime sur Europe 1 Pierre-Henri Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur. "Pour ne pas alerter le suspect, il a été décidé de ne pas évacuer", indique-t-il.

8h48: Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée de Paris, appelle à ne pas faire «d'amalgame» entre l'affaire de Toulouse et la religion musulmane

8h42: Le suspect a déjà été arrêté à Kandahar, en Afghanistan, pour des faits de droits communs, affirme une source proche de l'enquête

08h20: Selon BFM TV, "le suspect n'a pas l'intention de se rendre"

08h10: Marine Le Pen, invitée sur iTélé a réaffirmé son intention, si elle est élue, d'organiser un "référendum sur la question de la peine de mort et / ou de la perpétuité réelle se pose", a dit la candidate du Front national. "On n'imagine pas qu'un homme aussi dangereux puisse sortir de prison dans 25 ans", a-t-elle ajouté.

07h50: La situation reste calme sur place. Les journalistes sont tenus très à l'écart de l'immeuble qui n'a pas été évacué

07h29: Les proches de François Hollande annoncent qu'il suit également la situation minute par minute

07h28: L'avion de Nicolas Sarkozy est prêt à décoller vers Toulouse. Le Président reste à Paris en attendant l'évolution de la situation.

07h24: Attentat: Une bombe  a explosé tôt ce matin à Paris devant l'ambassade d'Indonésie sans faire de blessé, mais occasionnant d'importants dégâts.

Selon les tout premiers éléments de l'enquête, des témoins ont vu trois hommes déposer un colis, près de l'édifice. Pour l'instant pas de lien avec la situation à Toulouse

07h10: La situation est calme depuis un peu plus d'une heure sur place

06h50: Selon plusieurs sources, le suspect se revendique d'al-Qaida.

06h35: La mère de cet homme de 24 ans soupçonné des assassinats a été amenée sur place par la police, mais "elle n'a pas souhaité prendre contact avec son fils", a déclaré à la presse sur place, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, "indiquant qu'elle n'a guère d'influence sur lui". (Le Figaro)

05h10: Ce jeune homme de 24 ans, de nationalité française et d'origine pakistano-afghane ou algérienne, vit à Toulouse. Il s'est déjà rendu plusieurs fois en Afghanistan. Il a indiqué vouloir venger les enfants palestiniens.

Il a aussi motivé les meurtres des militaires en raison de leur intervention en Afghanistan. (RTL)

04h50: Dès que la police est arrivée sur les lieux, le forcené a ouvert le feu. Un policier a été blessé au genou, un autre plus légèrement touché. Six ou sept coups de feu ont été entendus. (Le Figaro)

04h30: Plusieurs coups de feu ont été entendus par les journalistes sur place.

Une opération du RAID qui a commencé à 3h était encore en cours ce mercredi dans le quartier de la Croix-Daurade à Toulouse en lien avec les tueries de Toulouse et de Montauban.

 Selon le ministre, le suspect "a des attaches" avec des salafistes et des jihadistes et "dit avoir voulu venger les enfants palestiniens". Selon le parquet antiterroriste, "plusieurs opérations" sont en cours. (LCI)

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article