Suivez en direct les événements de ce vendredi en Tunisie: Le gouvernement limogé et des législatives anticipées prévues

Publié le par actu

CRISE - Au lendemain de l'allocution du président Ben Ali...

2h05: Ben Ali est bien en Arabie Saoudite. L'Arabie saoudite a confirmé aux premières heures, samedi, que l'ancien président tunisien et sa famille étaient arrivés sur son sol, a rapporté l'agence officielle de presse saoudienne.

2h00: L'armée a été déployée pour tenter de lutter contre les pillages et les violences déclenchées par le départ Ben Ali. Des habitants de plusieurs quartiers de Tunis ont signalé la présence de bandes errant dans les rues, incendiant des bâtiments et attaquant des personnes et des habitations, sans le moindre policier à l'horizon. Des coups de feu et des tirs de grenades lacrymogènes ont retenti dans le centre de la capitale tunisienne, enveloppée d'une fumée âcre et survolée par des hélicoptères.

0h10: Ben Ali aurait atterri en Arabie Saoudite, à Djeddah, selon la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya. On ignore s'il s'agit de sa destination finale ou d'une escale.

23h50: L'avion de Ben Ali fait une escale en Sardaigne pour refaire le plein, selon i>Télé. D'après les médias arabes, il se dirige toujours vers le Golfe.

23h32: Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union européenne pour la politique étrangère, a apporté vendredi le soutien des Vingt-Sept au peuple tunisien et souligné l'importance du dialogue pour éviter de nouvelles violences en Tunisie. «Nous souhaitons manifester notre soutien et notre reconnaissance au peuple tunisien et à ses aspirations démocratiques qui doivent se réaliser de manière pacifique», a déclaré la vice-présidente britannique de la Commission européenne.

22h47: Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi, qui assure l'intérim à la tête de l'Etat, a annoncé qu'il allait rencontrer samedi les dirigeants des partis politiques en vue de former un gouvernement. «Demain sera une journée décisive, a-t-il dit dans une interview téléphonique avec une chaîne de télévision privée. Je rencontrerai les représentants des partis politiques afin de former un gouvernement qui, je l'espère, répondra aux attentes.»

22h23: Ben Ali se dirige vers le Golfe, rapporte vendredi la chaîne de télévision Al Djazira. Selon une autre télévision, Al Arabiya, il se rendrait au Qatar. Al Djazira précise que sa femme Leila Trabelsi est à Dubaï, aux Emirats arabes unis, depuis plusieurs jours.

D'après i>Télé, le président Nicolas Sarkozy a refusé à Ben Ali l'accès au territoire français.

21h38: Selon France Info, l'avion de Ben Ali aurait été dérouté de la France vers le Golfe.

21h22: Des tirs ont été entendus dans la capitale Tunis, a constaté un journaliste d'i-Télé sur place.

20h58: La radio tunisienne privée Nessma annonce l'arrestation du gendre du président Ben Ali ainsi que d'autres membres de sa famille. Le motif de cette décision n'a pas été précisé.

20h52: Aucune demande d'accueil de Ben Ali
Le ministère des Affaires étrangères a indiqué qu'aucune demande d'accueil du président Ben Ali n'avait été faite à la France. Le Quai d'Orsay précise que si une telle requête était formulée, les autorités tunisiennes seraient consultées.

20h43: Selon i-Télé, des incendies sont en cours à la gare et dans un magasin Carrefour de la capitale Tunis. L'envoyé spécial de la chaîne affirme également que des magasins de la famille présidentielle ont également subi des pillages.

20h24: Première réaction officielle de Paris.
Dans un communiqué, «la France prend acte de la transition constitutionnelle» mais se tient «aux côtés du peuple tunisien». Paris appelle également au «dialogue» pour régler la crise.

20h23: La police se prépare à l'arrivée du président Ben Ali à Paris. Il devrait arriver dans la soirée.

20h18: Les Tunisiens pas convaincus
Sur BFMTV, Sofiane Makhloufi, membre du parti démocrate progressiste, regrette que le Premier ministre assure l'intérim. Selon lui, il s'agit d'une entorse à la Constitution tunisienne.

20h05: Ben Ali au-dessus de Malte, vers Paris
Le président tunisien aurait fait une escale à Malte, en direction de Paris, affirme RTL. Même information sur I>Télé qui cite des sources gouvernementales maltaises. L'avion survolerait actuellement l'espace aérien maltais.

20h00: Des tirs ont été entendus dans le centre de Tunis, selon des informations rapportées par I>Télé. Rappelons que le pays est sous couvre-feu depuis 17 heures.

19h49: Dans un communiqué, Nicolas Dupont-Aignan «se rejouit de la victoire historique du peuple tunisien». Cela sonne comme «un terrible aveu de culpabilité et il devra être tenu comme responsable de la répression sanglante organisée contre son peuple», a fait savoir le parlementaire. 

19h47: Plusieurs franco-tunisiens sont actuellement réunis devant l'ambassade de Tunisie à Paris, chantant leur joie et l'hymne national tunisien, sur I>Télé

19h45: Une réunion à l'Elysée
Nicolas Sarkozy serait en train de tenir une réunion concernant la Tunisie, avec le Premier ministre François Fillon, d'après Reuters

19h43: Selon le syndicat des tour-opérateurs, 7.000 Français seraient actuellement bloqués en Tunisie

19h39: «Un dictateur est parti», déclare Harlem Désir, député européen PS
... «Il ne faut pas qu'un autre le remplace», a-t-il immédiatement ajouté à l'antenne d'I>Télé. Lui aussi a assuré que «la France doit être aux côtés des Tunisiens» tout en restant vigilante concernant l'avenir démocratique du pays. «Il faut une vraie transition démocratique, la fin de la répression et la libération ds personnes qui ont été arrêtées», a fait savoir Harlem Désir.

 

 

 

19h19: Et du côté des politiques aussi, les réactions commencent à pleuvoir
Sur BFMTV, le porte-parole de PS, Benoît Hamon, a appelé le gouvernement français à «se racheter» en «aidant
à une solution durable et démocratique». «Le processus démocratique sera probablement long. J'applaudis à ce soulèvement, mais je n'oublie pas qu'il y a eu des sacrifices lourds», a-t-il ajouté.  Le peuple tunisien et le pays doit désormais être «soutenu par la France», a conclu Benoît Hamon.

19h16: Les réactions française ne se sont pas faites attendre
Sur RTL, l'acteur Michel Boujenah, né en Tunisie, a laissé parlé son émotion: «Il faut que cela s'arrête. Si j'ai choisi de parler alors que ça fait plusieurs jours qu’on me demande de parler, c’est parce que dans l’histoire des hommes le silence a été terrible. Peut-être que je dis ce soir des bêtises mais au moins j’aurais dit ma souffrance parce que j’ai mal

19h10: Les Etats-Unis suit de près la situation
La Maison blanche a invité vendredi les autorités tunisiennes à tenir les promesses faites par Zine el Abidine ben Ali, et notamment à respecter les droits de l'homme et à procéder à des réformes politiques. La Maison blanche a condamné d'autre part les violences en cours en Tunisie et indiqué qu'elle suivait de près la situation.

19h05: Mais où se trouve Ben Ali?
Selon Al-Jazeera, le président tunisien serait arrivé à Paris mais l'information n'est pas confirmée par l'Elysée, a indiqué Paris... Pour la BBC, Ben Ali se serait arrêté en chemin,à Malte plus précisément où il se trouverait sous protection libyenne.

19h02: Selon la cyberactiviste tunisienne, Amira Yahyaoui, interrogée sur I>Télé, les tunisiens exprimeraient leur déception sur les réseaux sociaux, concernant celui qui remplace désormais le président Ben Ali, soit le Premier ministre.

18h56: Durant sa courte allocution, Mohamed Ghannouchi a promis aux Tunisiens de respecter la Constitution et de ramener le calme dans le pays.

 

18h47: C'est donc le Premier ministre Mohamed Ghannouchi qui va assurer l'intérim, a-t-il précisé.

18h44: Le Premier ministre confirme que Ben Ali a quitté le pays et le pouvoir.

18h43: Le Premier ministre fait son allocution en direct à la télévision publique, accompagné du président du Parlement

18h41: Selon Al Jazeera, citée par Reuters, le président Ben Ali serait arrivé à Paris

18h37: Information confirmée de sources gouvernementales, reprises par I>Télé: Ben Ali a quitté le pays

18h35: Le président Ben Ali aurait abandonné le pouvoir et quitté la Tunisie, selon plusieurs sources relayées par les médias français, notamment par I>Télé. Le président du parlement prendrait le pouvoir avec l'armée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article