Sébastien Loeb décroche son sixième titre

Publié le par actu



14h17: Au passage, Loeb remporte ce rallye de Grande-Bretagne plus boueux que jamais. Au micro de RMC Info, l'Alsacien rend hommage à Hirvonen. "Il progresse de saison en saison. Il faudrait qu'il arrête de progresser, sinon ça risque d'être dur pour la saison prochaine".
14h15: C'est fait. Sébastien Loeb et Daniel Elena sont champions du monde pour la sixième fois!!! Bravo à eux!!! A peine arrivé, Daniel Elena (le co-pilote) donne rendez-vous pour la passe de sept l'année prochaine.
12h16: Sur la 15e spéciale, Hirvonen a dû sortir de sa voiture pour refermer son capot qui s'était ouvert. Il a perdu 1 minute et 7 secondes sur le coup. Tout bon pour Sébastien Loeb qui va seulement devoir assurer lors de la dernière spéciale.
11h05: Hirvonen remporte la première spéciale du jour mais avec seulement huit dixièmes d'avance sur Loeb. Ca continue à sentir bon.
On pensait qu'ils avaient tous les deux atteint les limites du possible vendredi. Mais, samedi, Sébastien Loeb a roulé encore un peu plus vite sur les routes détrempées du rallye de Grande-Bretagne. Toujours à bloc sur les 6 spéciales, il a augmenté son avance de 5 à 30 secondes au classement général sur Mikko Hirvonen (Ford Focus), l'autre candidat au titre mondial.



Le quintuple champion du monde a assommé la course, et surtout son adversaire, en moins d'une heure: 10 puis 12 secondes de déficit dans les deux spéciales les plus courtes de la matinée, l'ES8 (Crychan 1, 15 km) et l'ES9 (Halfway 1, 18 km). «Il avait bien plu mais on commençait à avoir une bonne visibilité, a raconté Loeb. Je suis parti bien énervé dans l'ES8 après ce qu'il m'avait mis dans l'ES7. Vu que ça marchait, je me suis dit: on continue!»


Loeb, perturbé en début de journée par une branche accrochée à son essuie-glace, a ensuite envoyé du lourd. «Ca a volé, j'étais en confiance totale. Je suis allé chercher les freinages très tard. La prise de risque est là quand on aborde une épingle à 180 km/h s'il y a un fossé en face. Et quand on freine au mètre près, il ne faut pas être surpris par une plaque de boue.»

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article