Route du Rhum: Thomas Coville revient (un peu) sur Franck Cammas… Mich' Dej' dernier en Imoca…

Publié le par actu

Thomas Coville sur son multicoque Sodebo au départ de la Route du Rhum 2010, le 31 octobre 2010 au large de Saint-Malo
 

Thomas Coville sur son multicoque Sodebo au départ de la Route du Rhum 2010, le 31 octobre 2010 au large de Saint-Malo K.Tribouillard / AFP

VOILE - Le point matinal...

Doit-on voir dans le pointage matinal le premier signe d’un retour fracassant de Thomas Coville? Le skipper Sodeb’o a en effet repris dans la nuit près de 50 milles au leader jusque là intouchable, Franck Cammas (Groupama3). L’Aixois a été largement ralenti par une météo capricieuse. «La nuit est active car on est rentré dans une zone avec pas mal de grains donc il a fallu manœuvrer en permanence et être disponible pour les écoutes, a expliqué Cammas à 5 heures du matin. C’est instable, hier je suis passé dans le front j’ai ramassé beaucoup de pluie dans la figure et ensuite il n’y avait plus de vent, j’ai dû renvoyer de la toile. Depuis j’ai beaucoup manœuvré pour rentrer dans une zone plus stable.» De plus, l’option Nord de Thomas Coville, qui explique l’écart entre les deux hommes, devrait commencer à payer, le skipper profitant de vents portants, à environ 1.750 milles de l’arrivée.

Pas grand-chose d’autre à signaler dans les autres classes, ou le statuquo s’est installé. Seule vraie surprise, la dernière place en Classe Imoca de Michel Desjoyeaux. Certes, les neuf skippers se tiennent en 200 milles d’écart, reste car le pilote de Foncia n’a quasiment plus aucune chance de remporter cette Route du Rhum à cause d’un choix perdant: il a décidé de contourner l’anticyclone des Açores par le sud. «Ce n'est pas là qu'il fallait être manifestement, a expliqué le double vainqueur du Vendée Globe. J'ai perdu pas mal de temps dans le contournement de l'anticyclone (des Açores). Plus que je ne pensais.»

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article