Rama Yade ne pardonne pas l'échec des sports de glace

Publié le par actu

La Secrétaire d'Etat aux sports française Rama Yade le 25 juillet 2009 à Montélimar
La Secrétaire d'Etat aux sports française Rama Yade le 25 juillet 2009 à Montélimar/REUTERS

VANCOUVER2010 - La Secrétaire d'Etat aux sports n'est pas tendre avec la fédération...



Même en cherchant bien, Rama Yade ne voit «pas d’excuses». A l’heure de dresser le bilan de ces JO, la secrétaire d’Etat aux sports s’est montrée intransigeante vis-à-vis de la fédération des sports de glace, rentrée bredouille de Vancouver. «C’est un échec patent. Peut-être l’échec d’une politique fédérale qui ne produit plus grand chose. Il faudra en tirer les conséquences», assène celle qui a désormais un faible pour les biathlètes. De très loin ses chouchous au Canada.

Samedi, le président de la fédération des sports de glace, Didier Gailhaguet, n’était pas là pour lui répondre. Déjà rentré en France, au lendemain de l'envol du dernier espoir de médaille tricolore, avec la finale du relais en short-track. Avant cela, il y a eu le pari manqué d’Isabelle Delobel, la 7e place de l’équipe de curling, quelques places autour du podium en patinage de vitesse,
mais surtout la déroute de Brian Joubert.

Diversifier les sports de glace


Rama Yade ne souhaite pourtant pas en faire du patineur un bouc-émissaire. Pour elle, le souci est beaucoup plus global. «Sans doute faut-il réfléchir à moins se focaliser sur l’artistique. Et plus vers la vitesse. Ne pas miser tout sur les mêmes disciplines mais diversifier les sports de glace.» En d’autres termes, faire l’effort sur les disciplines pourvoyeuses de médailles comme la vitesse ou le short-track. Voir la Corée du Sud ou les Pays-Bas devant la France au classement des médailles a en effet de quoi laisser pantois.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article