PSG: Plus de 50 millions d'euros de dettes

Publié le par actu

L’actionnaire du PSG Sébastien Bazin, entouré du maire de Paris Bertrand Delanoë (à gauche) et du ministre de l’Agriculture Michel Barnier (à droite), lors d'une rencontre de Ligue 1 au Parc des Princes, le 4 mai 2009.
L’actionnaire du PSG Sébastien Bazin, entouré du maire de Paris Bertrand Delanoë (à gauche) et du ministre de l’Agriculture Michel Barnier (à droite), lors d'une rencontre de Ligue 1 au Parc des Princes, le 4 mai 2009. /REUTERS/Benoit Tessier

FOOT - Les mauvais résultats du club depuis trois ans pèsent sur les finances de son actionnaire majoritaire...

Depuis son arrivée en 2006 à la tête du portefeuille du club, l'actionnaire majoritaire du PSG, Colony Capital, doit déjà éponger 50,4 millions d'euros de dettes, révèle Le Parisien lundi. Ces pertes correspondent à une baisse d'activité du club et de la Sese, la société d'exploitation du Parc des Princes.

Cette grosse somme, dont la majeure partie est absorbée par Colony, n'apparaît pourtant pas dans les comptes du club, grâce à un procédé d'écriture comptable simple, mais légale. La créance a ainsi été basculée sur la Holding Sport Evènement (HSE) que détient le PSG, lui permettant d'échapper à la direction nationale du contrôle et de gestion (DNCG). Au 30 juin dernier, le club n'affichait ainsi que... 14,4 millions d'euros de dettes.

 

Nouveau partenaire financier

 

Mais les comptes du Paris Saint-Germain risquent de se dégrader de plus en plus si les résultats du club en fin de saison ne s'améliorent pas. Des dépenses annexes ont été prévues, notamment pour régler des litiges juridiques (1 million d'euros), les commissions à verses aux agents de joueurs (2,2 millions) ou encore les transferts de joueur (21,6 millions).

Si l'objectif de la quatrième place escompté en début de saison en vu d’obtenir plus de droits télévisés ne devrait pas être rempli, l'actuel 12e rang qu'occupe le PSG noircit encore un peu plus les comptes à venir du club. Car des doutes persistent quant à la capacité de Colony Capital d'absorber l'intégralité des dettes actuelles et futures. L'actionnaire serait d'ailleurs en quête d'un nouveau partenaire financier, qui le soulagerait financièrement.

 

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article