Prise d'otage en cours à la prison de la Santé à Paris

Publié le par actu

 

DERNIERE MINUTE -

 

Une prise d'otage est en cours à la prison de la Santé à Paris, a annoncé mercredi le ministère de la Justice, sans plus de précision. Selon le syndicat UGSP-CGT, contacté par 20minutes.fr, il s'agirait d'un détenu ayant pris en otage un médecin-chef.

La ministre, Michèle Alliot-Marie, a activé la cellule de crise à la direction de l'administration pénitentiaire, a-t-on ajouté de même source, sans autre précision.

 

Selon Christophe Vande Walle, représentant syndical F.O. pénitentiaire , présent au moment des faits, la prise d'otage a eu lieu vers 11h30, tout a été bloqué autour de la Santé à midi. «Le détenu, âgé d'une trentaine d'années, n'a pas utilisé d'arme à feu ou d'arme blanche. Il a dû bricoler quelque chose», précise-t-il.

«Le quartier est bouclé», confie une jeune femme habitant près de la prison. «Il y a beaucoup de policiers, les gens ne peuvent pas passer dans la rue de la Santé». Une journaliste de 20minutes.fr, sur place, précise qu'un barrage boucle la rue, devant la prison

 

Un détenu inscrit au registre des détenus particulièrement surveillés

Selon deux sources syndicales, le détenu serait inscrit au registre des détenus particulièrement surveillés (DPS), un registre qui répertorie les détenus considérés comme présentant des risques pour l'ordre et la sécurité. Moins de 1% des détenus y sont inscrits. Il aurait notamment déjà fait parlé de lui dans des prises d'otages précédentes. Il avait été transféré à la Santé il y a cinq mois et est décrit comme «instable psychologiquement». Il demandait notamment à être transféré dans une autre prison, en dehors de Paris.

La ministre, Michèle Alliot-Marie, a activé la cellule de crise à la direction de l'administration pénitentiaire, a-t-on ajouté à la Chancellerie, sans autre précision. La Brigade de recherche et d'intervention (BRI, «l'anti-gang») s'est rendue sur place, ainsi que Christian Lambert, directeur de cabinet du préfet de police Michel Gaudin, a précisé la préfecture de police (PP).

Publié dans actualité juridique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article