Présidentielle russe : Medvedev et Poutine se préparent à intervertir les rôles

Publié le par actu

Le président russe Dmitri Medvedev et son puissant Premier ministre Vladimir Poutine vont lancer ensemble samedi, au congrès du parti du pouvoir, la campagne des législatives de décembre, en l'absence de réelle opposition à six mois de la présidentielle de 2012.
Le président russe Dmitri Medvedev et son puissant Premier ministre Vladimir Poutine vont lancer ensemble samedi, au congrès du parti du pouvoir, la campagne des législatives de décembre, en l'absence de réelle opposition à six mois de la présidentielle de 2012. | AFP/Mikhail Klimentyev
Poutine devrait donc bel et bien succéder à... son successeur. Lors d'un congrès de Russie unie, le parti au pouvoir, l'actuel président Dmitri Medvedev a proposé son actuel Premier ministre comme candidat à la présidentielle de 2012. Ne pouvant cumuler plus de deux mandats consécutifs, Poutine avait laissé la présidence à Medvedev en 2008 avec l'intention connue de tous de revenir au Kremlin quatre ans plus tard.
Le Premier ministre Vladimir Poutine a indiqué que c'était un «grand honneur» pour lui d'être candidat à la présidence en 2012 et ajouté que l'actuel locataire du Kremlin, Dmitri Medvedev, pourrait devenir Premier ministre.

Devant quelque 11.000 militants du parti Russie unie, Vladimir Poutine avait tout d'abord proposé à son parti de choisir Medvedev comme tête de liste pour les législatives du 4 décembre prochain.«Je propose que la liste de Russie unie pour les élections à la Douma (chambre basse du Parlement) du 4 décembre soit dirigée par le chef de l'Etat en exercice, Dmitri Anatolevitch Medvedev».

Poutine pourrait reprendre le Kremlin jusqu'en 2024

Acceptant cette proposition qui lui permet de ne pas perdre la face, Medvedev a ensuite renvoyé la pareille à Vladimir Poutine, en proposant au parti de le choisir comme candidat au Kremlin. «Considérant qu'il m'a été offert de diriger la liste du parti (Russie unie aux législatives) et qu'en cas de succès, le fait que je sois prêt à travailler activement au gouvernement, je pense qu'il serait bon que le congrès soutienne la candidature du chef du parti, Vladimir Poutine, au poste de président du pays», a-t-il déclaré.

En 2008 Medvedev, 46 ans aujourd'hui, avait été choisi par Poutine comme son successeur. Faute de pouvoir se représenter pour un troisième mandat présidentiel, l'homme fort du pays s'est depuis «contenté» de la tête du gouvernement russe. Grâce à réforme constitutionnelle adoptée en 2008 et prolongeant la durée du mandat présidentiel de quatre à six ans à partir de 2012, Poutine, 58 ans, pourra donc se représenter en 2018 et rester au pouvoir jusqu'en 2024.

Quoiqu'il en soit, pour les législatives, la liste Russie unie-Front populaire n'aura face à elle aucune réelle opposition, à l'exception d'un Parti communiste en perte de vitesse continue depuis la chute de l'URSS en 1991. Les détracteurs du régime n'ont en effet pas été autorisés à participer au scrutin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article