Pluie de merde à Saint-Pandelon:" Il n'y en a plus, mais on n'est rassuré qu'à moitié"

Publié le par actu

 

Vidéo de juillet 2010 (Sources: France 3 Aquitaine, M6)


"Elles sentent vraiment la merde humaine" confiait début juillet une habitante de Saint-Pandelon (Landes) au Post.

Elles, ce sont d'étranges gouttelettes, brunâtres et malodorantes, tombant du ciel sur la commune, et toujours dans le même quartier, depuis mai. Certains habitants n'osaient même plus sortir leurs enfants.

Rappelez-vous les différentes théories évoquées pour expliquer cette étrange pluie.

1. Les suspects

L'avion

Montage du Post: un avion qui se lâche.


A l'époque, le maire, interrogé dans Sud Ouest, assurait que le village se situait à la verticale d'un couloir aérien nord-sud. Pour lui, cette pluie ubuesque provenait d'avions larguant le contenu de leurs toilettes.

Contacté par Le Post, un pilote de ligne n'y croyait pas début juillet: "Si les toilettes étaient vidées en vol, les déjections seraient pulvérisées!"

"L'épendage trop généreux"

10 ans de Nulle Part Ailleurs

A l'époque, des internautes mettaient en avant d'autres explications, à l'instar de mitiz50 dans les commentaires de 20 minutes:
"Dans le village où j'habite, ça ne sent pas l'air du grand large, ce qui serait normal, mais la bouse de vache, suivant d'où vient le vent! Un épandage trop généreux et semi-liquide peut être entraîné par le vent et se redéposer un peu plus loin."

Les crottes... d'abeilles

Montage du Post: les aventures de Caca l'abeille.

C'est le posteur Clarem qui nous signalait cette piste, relayée en 2008 par Nice Matin. Une résidence d'Antibes avait en effet connu un phénomène semblable. Interrogé par le quotidien, un spécialiste expliquait que lorsqu'elles " 'mangent' du pollen, les abeilles assimilent l'intérieur du pollen mais ne digèrent pas l'enveloppe - qu'on appelle l'exine". Une hypothèse refusée par un habitant: "Si ce sont vraiment des crottes d'abeilles, comment expliquer que nous ayons plein de taches l'hiver, alors que les abeilles ne butinent pas en cette saison?"

Aujourd'hui, du côté de la mairie contactée par Le Post, on assure que le phénomène est "terminé" et que les responsables ont été identifiés:
"Il s'agit de déjections animales, on en est sûrs, la chute de gouttelettes est terminée. Le phénomène a cessé huit ou dix jours après l'arrivée, vers le 15 août, des analyses confirmant l'origine animale. Mais nous ne sommes rassurés qu'à moitié. On ne sait toujours pas de quels animaux il s'agit."

2. L'étau se resserre

Pourrait-il s'agir de martinets, piste déjà évoquée par un gendarme en juillet?

Un martinet constipé. Montage du Post.

Mais voilà, plusieurs internautes n'y croient pas. A l'instar de fernandul sur Le Post:
"J'ai habité longtemps à un endroit où il y avait des martinets en grande quantité, certains logeant dans les anfractuosités [cavités) de la corniche de la maison, jamais, au grand jamais ,je n'ai reçu ni même vu une fiente de ces gracieux volatiles et encore moins l'odeur !

Même son de cloche chez Bidule, à l'époque, sur Le Parisien "Ben voyons la nature a bon dos et c'est facile de lui mettre toutes les responsabilités, on a connu les vaches péteuses responsables du trou de la couche d'ozone et maintenant ce sont les martinets, un peu facile comme résultat!"

Au moment des faits, un autre ornithologue, Lucien, du groupe "Martinets et hirondelles", confiait au Post que "si les fientes ont l'odeur des excréments humains, ce sont des déjections humaines. Les fientes des oiseaux n'ont pas l'odeur des déjections humaines. Je reviens de Mulhouse où il y a de très nombreux martinets noirs, personne ne se plaint des mêmes problèmes."

Des chauves-souris?

Montage du Post: une chauve-souris louche.


C'est le posteur Toganim, spécialiste des animaux sauvages, qui avançait cette théorie: "Ici [en Afrique] elles passent toute la journée perchées dans les branches et quand vient le soir, elles partent toutes en même temps vers la brousse. A ce moment-là, des milliers d'oiseaux prennent leur envol et c'est un bombardement incessant de fientes qui tombent sur le sol, les voitures, les maisons et les gens...Et comme les chauves-souris ont des habitudes bien ancrées, cela fait des dizaines d'années que ça dure sans qu'on puisse trouver aucune solution. Dans le cas des Landes, pourquoi pas?"

Va-t-on en rester là? Et vous, quelle est votre théorie? Avez-vous déjà été témoins de ce genre de phénomène désagréable?
Montage du Post: pluie de merde à Saint-Pandelon

 

Publié dans fait divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article