NRJ Music Awards : «Mozart, l'opéra rock» triomphe

Publié le par actu

Laura Smet a interprété avec son demi-frère, David Hallyday, le titre «On se fait peur». Il s'agit de la première incursion de la fille de Johnny Hallyday et Nathalie Baye dans la chanson.

Laura Smet a interprété avec son demi-frère, David Hallyday, le titre «On se fait peur». Il s'agit de la première incursion de la fille de Johnny Hallyday et Nathalie Baye dans la chanson. Crédits photo : AP

La comédie musicale a raflé trois trophées dont ceux du «groupe français de l'année» et de la «chanson française de l'année». Moment inattendu de la cérémonie : Kamel Ouali a annoncé un mauvais nom de vainqueur avant de se reprendre.

Plébiscite pour «Mozart, l'opéra rock». La comédie musicale a raflé trois trophées aux NRJ Music Awards samedi soir à Cannes. La troupe est arrivée en tête des votes du public dans les catégories «groupe français de l'année», de la «chanson française de l'année» pour «L'assasymphonie» et de la «révélation française de l'année» pour Florent Mothe.

L'autre grand gagnant de la soirée a été Christophe Willem. Le chanteur révélé par le télé-crochet «Nouvelle Star» de M6, est reparti comme l'année passée, à la surprise générale, avec deux récompenses. Il a été élu «artiste masculin francophone de l'année», battant Gérald De Palmas, Grégoire, Emmanuel Moire et David Guetta. Son deuxième disque «Caféine» a lui été sacré «meilleur album français». Chez les femmes, Sofia Essaïdi, portée par le succès du spectacle musical «Cléopâtre» de Kamel Ouali, s'est vue décerner le NRJ Music Award de «l'artiste française de l'année».

Du coté de la variété internationale, Rihanna, les Black Eyed Peas, Tokio Hotel, Lady Gaga mais aussi David Guetta et Robbie Williams ont été récompensés. L'interprète d' «Angels», lauréat du trophée de l'artiste international de l'année, est rentré chez lui avec un second trophée honorifique pour son parcours. De quoi oublier l'éclipse que connaissait sa carrière, avant la sortie à l'automne dernier de son nouvel album «Reality Killed the Video Star».

Laura Smet monte sur scène

Les jeunes Allemands de Tokio Hotel, donnés grands favoris, ont enlevé le prix du «groupe international de l'année», dominant U2, Green Day, Jay-Z/Alicia Keys et Black Eyed Peas. Cependant leur victoire a été mouvementée. Kamel Ouali, qui remettait le trophée, s'est trompé en annonçant le vainqueur, désignant le groupe américain The Black Eyed Peas. Le chorégraphe s'en est excusé en direct, expliquant avoir lu le premier nom de la liste des nommés au lieu du nom du vainqueur.

Publié dans actualité culturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article