Nouvel A380 cloué au sol, Montiel raconte

Publié le par actu

C'est le 3e incident pour un A380 en 4 jours. Un A380 d'Air France est resté cloué au sol jeudi après-midi à l'aéroport de Roissy à cause d'un problème technique. L'animateur Bernard Montiel était à bord.

A380 Air France
L'A380 d'Air France le 30 octobre 2010

"Nous sommes entrés dans l'avion à 13h et en sommes sortis à 20h15." Sans avoir décollé donc... C'est ce qu'a raconté à l'AFP l'animateur de télévision Bernard Montiel qui était jeudi passager d'un vol d'A380 qui n'a pas eu lieu. Encore une fois pour un problème technique. Cette fois, c'était un Air France et il n'a même pas pris son envol.

 
L'appareil, qui devait décoller à 13h30 en direction de New York JFK, est resté cloué au sol à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, en raison d'un problème technique, a indiqué Aéroports de Paris. Sur les 480 passagers à bord, "plus de 300" devaient être reportés sur un autre vol dans la soirée de jeudi, le reste vendredi, a précisé un porte-parole d'Air France confirmant l'information. Selon le porte-parole d'Air France, les passagers percevront des indemnités. "Les techniciens sont en train de déterminer l'origine de la panne", a-t-il ajouté. 
 
"Les moteurs ne démarraient pas"
 
"Les stewarts nous ont dit qu'ils ne connaissaient pas (les raisons pour lesquelles l'avion ne décollait pas, ndlr), puis que c'était à cause de la neige", selon Bernard Montiel. "A 18h, ils nous ont dit qu'il y avait un problème technique, que les moteurs ne démarraient pas, que la pièce arrivait dans trois quarts d'heure. En sortant de l'avion, il fallait encore attendre les bagages pendant une heure et demi ou deux heures", a-t-il poursuivi. 
 
Mercredi, un
Airbus A380 de Singapour Airlines, parti de Roissy en direction de Singapour, avait fait demi-tour en raison d'une panne électrique dans ses cuisines. Et lundi soir, c'est déjà un appareil d'Air France qui n'a pas pu décoller, cette fois au départ de New York. Là encore, il "a été retardé en raison d'un problème technique sur l'avion", avait indiqué une porte-parole de la compagnie, évoquant un souci "de transfert de carburant d'un réservoir à l'autre".

3e incident pour Air France

Troisième incident donc sur un A380 ce jeudi depuis lundi. Et 3e incident également pour Air France sur un A380. Cinq jours à peine après son inauguration en grande pompe le mois dernier, le premier A380 volant sous les couleurs d'Air France avait déjà dû faire demi-tour pour New York après une panne informatique qualifiée de "mineure". Il avait rebroussé chemin une heure et demie après son décollage. Selon le syndicat national des pilotes de lignes, majoritaire chez Air France, le problème venait du pilote automatique : "Il ne s'enclenchait pas". L'appareil, qualifié alors de "neuf et un peu en rodage", avait alors été réparé et il était reparti environ deux heures plus tard. 

L'A380 a connu quelques autres incidents depuis le début de son exploitation commerciale en octobre 2007. Le 27 septembre, un A380 de Singapore Airlines assurant la liaison Paris-Singapour avait dû lui aussi rebrousser chemin en raison d'une panne moteur. En juin, un vol de l'avion géant sur la même liaison avait été annulé en raison d'un problème technique non précisé.

Outre Air France, trois compagnies - Singapore Airlines, Emirates et l'australienne Qantas - font voler des A380. Emirates a fait état en octobre de problèmes dans les premiers appareils reçus par la compagnie, sans plus de précision, mais a affirmé garder toute sa confiance dans l'A380, un appareil stratégique pour Airbus. La presse allemande avait évoqué pour sa part des câbles électriques brûlés, des tôles d'habillage arrachées et des problèmes affectant certains éléments des moteurs.

Publié dans fait divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article