Nicolas Anelka: «Ces gens sont des clowns»

Publié le par actu

Le footballeur français, Nicolas Anelka, le 9 novembre 2009 à Bercy, lors d'une sortie avec l'équipe de France au tournoi de tennis

 

 

Le footballeur français, Nicolas Anelka, le 9 novembre 2009 à Bercy, lors d'une sortie avec l'équipe de France au tournoi de tennis SIPA

FOOT - Les 18 matchs de suspension infligés par la FFF donne à l'attaquant l'envie de rire...

Rebelle, provocateur ou irrespectueux jusqu’au bout, Nicolas Anelka a encore fait du Nicolas Anelka au moment de commenter la sanction que lui a infligée la commission de discipline de la Fédération française de football. Comme souvent ces derniers mois, le joueur s’exprime dans les colonnes de France-Soir. «Pour moi, toute cette histoire de commission de je ne sais quoi est une aberration, une mascarade pour ne pas perdre la face», observe l'avant-centre de Chelsea, qui a écopé d'une suspension ferme de l'équipe de France de dix-huit matchs pour ses insultes proférées à l’encontre de Raymond Domenech à la mi-temps de France – Mexique.

A 31 ans, Anelka sait que cette sanction équivaut à une fin de carrière en bleu. Mais ça, il s’en doutait déjà un peu. «Je le répète: la page des Bleus a été tournée le 19 juin lors de mon éviction de Knysna… Ils ont sanctionné dans le vide car Anelka Nicolas n'a jamais existé dans cette histoire pitoyable et grotesque.» Au passage, l’enfant terrible du foot français n’oublie pas mettre un petit tacle à ses juges. «Ce sont de vrais clowns ces gens... Je suis mort de rire!» Au moins, il y en a un que toute cette affaire fait rigoler.

Publié dans star

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article