Menace terroriste» contre le pape: 5 personnes arrêtées à Londres

Publié le par actu

 

La reine Elizabeth II et le pape Benoît XVI à Edinbourg, Ecosse, le 16 septembre 2010.

La reine Elizabeth II et le pape Benoît XVI à Edinbourg, Ecosse, le 16 septembre 2010. REUTERS

ENQUETE - Le pape reste «calme»...

Arrivé jeudi en Ecosse, le pape Benoît XVI a-t-il échappé à une tentative d’attentat sur le sol britannique? En tout cas, cinq personnes ont été arrêtées vendredi à Londres « soupçonnées d'actes de terrorisme» en liaison avec la visite en cours du pape, a annoncé la police en précisant que le dispositif de sécurité autour du souverain pontife avait été rééxaminé en conséquence. Tôt ce vendredi matin, autour de 5h45 (GMT), cinq hommes âgés de 26 à 50 ans, ont été interpellés dans le centre de Londres, soupçonnés d'avoir «commandité, préparé ou inspiré des actes de terrorisme». Ils ont été emmenés dans un commissariat pour être interrogés, a précisé Scotland Yard.

Aucun «matériel dangereux» dangereux

«A la suite des arrestations, les dispositifs de sécurité du pape a été passé en revue, et nous sommes convaincus que les dispositions actuelles restent appropriées», a précisé la police. Du coup, «l'itinéraire n'a pas été modifié. Il n'y a pas de changement dans le niveau de sécurité au Royaume-Uni». Pour le moment, aucun «matériel dangereux» n’a été découvert sur les suspects, a précisé un porte-parole de Scotland Yard.

Il a ajouté que les interpellations avaient été effectuées par l'unité antiterroriste de Scotland Yard «à la suite d'une information reçue par la police». La police n'a pas fourni d'autres informations, refusant de préciser si la menace avait visé directement le souverain pontife, ou qui en était à l'origine. Après l’Ecosse jeudi, Benoît XVI poursuivait vendredi à Londres une visite d'Etat de quatre jours au Royaume-Uni. Son programme prévoit notamment trois messes et prières en plein air. «Le pape est calme» car «la situation n’est pas particulièrement dangereuse», a fait savoir le Vatican.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article