Matinée de cauchemar sur les routes d'Ile-de-France

Publié le par actu

 

 

La fermeture du tunnel de l'A14 pour des raisons techniques a entraîné d'immenses bouchons autour de la capitale, le trafic se reportant sur l'A86. Bison Futé a comptabilisé près de 300 km de ralentissements.

 
Bouchons sur les routes Bouchons sur les routes © TF1/LCI
 
Les embarras de Paris ne sont pas prêts de disparaître, n'en déplaise à Thierry Mariani. Ce week-end, le ministre se félicitait de l'ouverture du "tronçon manquant" de l'A86 : un tunnel creusé sous les communes de la banlieue est de Paris, permettant désormais de faire une boucle complète de 80 km autour de Paris, et marquant l'aboutissement d'un chantier éprouvant de 42 ans. Objectif affiché : désengorger l'ouest parisien. Mais deux jours à peine après l'ouverture du fameux tunnel aux premières voitures, il a suffi de la fermeture temporaire d'un autre tunnel, celui de l'A14, pour rejeter sur cette même A86 un trafic monstrueux et provoquer des bouchons dantesques : 287 kilomètres comptabilisés autour de Paris à 9 heures par le site Sytadin.
L'A14, autoroute payante, traverse les Hauts-de-Seine d'est en ouest et elle a notamment pour objectif de décharger une partie du trafic de l'A13. Sur cet axe, un long tunnel marque l'approche de Paris. C'est ce tunnel qui a été fermé mardi, tôt dans la matinée, "suite à un problème technique". Il n'a été rouvert à la circulation que peu avant 9 heures. Jusqu'à cette heure, tout le trafic qui transite par l'A14 s'est donc reporté sur les axes environnants, déjà saturés à cette heure de la journée. Depuis 9 heures, après des bouchons qualifiés "d'exceptionnels" par Bison Futé, le trafic se fluidie. On comptait encore près de 200 km de bouchons avant 10 heures du matin, et un peu plus de 150 peu avant 10h30.
Ironie du sort, ces embarras dantesques surviennent au lendemain d'une réunion des principaux acteurs des transports autour de Nathalie Kosciusko-Morizet, à l'issue de laquelle le gouvernement a présenté dix mesures destinées à améliorer l'organisation des transports terrestres. Cette réunion avait été convoquée pour faire le bilan des blocages des routes autour de Paris en raison des chutes de neige de décembre.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article