Masters de Doha : C'est bien Serena la reine !

Publié le par actu

 Huit ans après son first sacre au Master, Serena Williams a de nouveau remporté l'épreuve phare qui réunit les huit meilleures joueuses mondiales et conclut la saison. Au delà de son succès sur sa soeur Vénus (6-2 / 7-6 [4]), l'Américaine retrouve son trône de n°1 mondial, sa mainmise sur la hiérarchie mondiale.

Cette finale, disputée à Doha, était d'ailleurs la 23e confrontation "familiale". Un succès obtenu grâce à son excellent service : «Au deuxième set, Venus retournait mieux et j'ai bien servi. Je pense que j'ai vraiment très bien servi.». Pour preuve, son aînée ne s'est procuré aucune balle de break,

Avec deux Grands Chelems cette année (Australian Open, Wimbledon) auxquels s'ajoute donc le Master, cette place apparaît des plus légitimes pour la cadette des soeurs Williams.

Serena Williams, qui a gagné le Masters de Doha

Serena Williams, qui a gagné le Masters de Doha

Un juste retour des choses

En cette fin de saison, Serena Williams restait derrière, en retrait de Dinara Safina qui, elle, n'avait pourtant pas remporté de Grand Chelem. D'où l'illégitimité de la jeune Russe dénoncée notamment par Serena. Et si elle était parvenue à s'emparer du Graal (12 septembre), ce n'était que pour le mieux le rendre aussitôt (26 septembre).

Mais cette semaine, elle n'a pas eu à s'employer puisque l'abandon précoce de Safina lui a entrouvert les portes du paradis. Blessée au dos, l'ex n°1 mondiale quittait le tournoi et perdait son bien par la même occasion.

Le roc Serena

Alors que nombre de ses adversaires ont craqué (abandon, défaillance), seule Serena a fait parler sa force physique mais surtout mentale. Dans son premier duel avec Vénus, lors de la phase de poules, elle écartait une balle de match avant de renverser la situation et l'emporter. En demi-finale, elle a profité de l'abandon de la Polonaise Wozniacki, avec qui une rude bataille s'engageait.

Rien d'assez fort pour faire vaciller le roc Serena, même pas sa soeur Vénus.

Devant ... mais pour combien de temps ?

A 28 ans, la native de Saginaw n'a pourtant pas sa carrière devant elle. Un ménagement aussi bien physique que mental est par conséquent essentiel pour garder son trône.

Mais, en 2010, la reine Serena sera assurément difficile à déloger. Avis aux amatrices ...

Pour le Master homme, rendez vous dans trois semaines, à Londres. Avec encore une infime chance de voir une française

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article