Lyon et Bordeaux tombent de haut... Montpellier leader...

Publié le par actu

L'attaquant de l'Olympique Lyonnais, Lisandro Lopez, lors du match de la 9e journée de L1 face à Sochaux, le 17 octobre 2009

FOOTBALL - Tout ce qu'il faut retenir de la 9e journée de L1...

Les résultats de la 9e journée...
 
Lyon 0 - 2 Sochaux: Faty (16'), Privat (91')
Auxerre 1 - 0 Bordeaux: Birsa (70')
Montpellier 2 - 1 Saint-Etienne: Ait Fana (54') Camara (58'), Bergessio (75')
Nancy 0 - 3 Marseille: Valbuena (5'), Brandao (78'), Abriel (82')
Valenciennes 2 - 0 Grenoble: Samassa (18'), Ben Khalfallah (24')
Le Mans 1 - 1 Boulogne-sur-Mer: Lamah (61'), Robert (91')
A 21h Lille – Rennes
La surprise du chef

Qui aurait cru que Montpellier pointerait en tête du classement de la L1, à égalité avec Lyon, (mais avec un but en moins), après neuf journées de championnat?
Même Louis Nicollin n’aurait pas mis un euro sur son équipe, toujours aussi solide sur les coups de pied arrêtés, mais aussi capable de prendre le jeu à son compte. Face à des Stéphanois réduits à dix juste avant la pause, l'étonnant promu a su préserver un succès construit en seconde période. Quoi qu’ils en disent, cette victoire les conforte dans leurs ambitions de jouer autre chose que le maintien cette saison.

La victoire qui soude

A Lyon, Sochaux a gagné bien plus qu’un simple match. En restant par moments recroquevillés dans leur moitié de terrain,
tels des Féroïens perdus en Bretagne, la bande de Jacques Faty est parvenue à rester en place pour ouvrir le score sur corner et asseoir sa victoire sur un contre. Une victoire dédiée immédiatement à l’attaquant américain Charlie Davies, gravement accidenté dans la semaine aux Etats-Unis. «On gagne pour lui ce soir», note Francis Gillot, le coach sochalien qui retient «un gros match» de la part de ses joueurs. «Ça nous permet d’avoir confiance en nos moyens et de rebondir». Bondir plutôt, non?

La décision qui devrait faire parler

Y avait-il faute sur Cédric Hengbart, lancé comme une balle dans la surface bordelaise, lorsque Mickaël Ciani a coupé sa course d’un tacle glissé? A priori non. Toujours est-il que M. Falcone a sifflé et offert à Birsa l’occasion de transformer un penalty, synonyme de victoire pour Auxerre. Sur l’ensemble du match, cette victoire n’est pas volée, loin de là, mais l’action litigieuse n’a emballé personne du côté des Girondins. «La réussite tourne, analyse
Mathieu Chalmé. Il faut faire le dos rond et se remettre au travail après cette deuxième défaite (de rang en championnat». Il paraît pourtant que les grandes équipes ne perdent jamais deux fois d’affilée…

La stat qui fait peur


Les Grenoblois n’en sont plus à une défaite près. Battue pour la neuvième fois en neuf matchs, l’équipe de Mécha Bazdarevic attend toujours son premier point en championnat. La trêve aurait pu être bénéfique aux Isérois, mais encore une fois, à Valenciennes, ils se sont noyés, encaissant même un but du revenant, Mamadou Samassa, en furie depuis qu’il a quitté l’OM. Les Grenoblois détiennent déjà le record de la L1 avec leur neuf défaites consécutives depuis le début du championnat. Qui sait s’ils n’ont pas un record du monde dans les pattes?

La décla de la journée

Didier Deschamps a eu tout bon en titularisant Mathieu Valbuena à Nancy.
Le lutin marseillais, auteur de l’ouverture du score, a prouvé à son coach qu’il pouvait encore apporter quelque chose à l'OM cette année. «Si j'ai fait le choix de rester c'est que j'avais envie de faire des grandes choses à l'OM. Je suis très attaché à ce club. Je suis un battant, ce n'est pas toujours évident, mais je suis jeune, j'ai beaucoup à progresser. L'entraîneur m'a lancé dans le bain mais il n'a pas besoin de me motiver. Quand je joue, je me donne à 100%».

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article