Libre, l'opposante birmane Aung San Suu Kyi salue et parle à ses partisans

Publié le par actu

Aung San Suu Kyi salue ses partisans à Yangon, le 13 novembre 2010.

 

 

Aung San Suu Kyi salue ses partisans à Yangon, le 13 novembre 2010. AFP PHOTO/Soe Than WIN

BIRMANIE - les barrières qui entouraient sa villa ont été retirées...

DERNIERE INFO: 13H12:Aung San Suu Kyi demande à ses partisans de venir l'écouter dimanche à midi

Ca y est, après sept années consécutives en résidence surveillée, Aung San Suu Kyi, 65 ans, a été libérée par les autorités birmanes.

 

Samedi, une foule s'était rassemblée devant la villa occupée la la Prix Nobel de la Paix 1991 pour assister à la libération de la principale opposante à la junte militaire. L'opposante a finalement salué la foule deplusieurs milliers de personnes. «Nous devons travailler ensemble à l’unisson pour achever notre objectif» a dit Aung San Suu Kyi a ses partisans. Elle leur demande de revenir l'écouter dimanche à midi.

Nicolas Sarkozy a mis en garde aujourd'hui les autorités birmanes contre «toute entrave à la liberté de mouvement et d'expression» de d'Aung San Suu Kyi, dans un communiqué publiépar l'Elysée. Barack Obama a lui appelé la junte à libérer les autres prisonniers politiques birmans.
 

L'opposante a rencontré son avocat et son médecin à son domicile, a témoigné le correspondant de Reuters sur place. Des milliers de partisans massés devant son domicile se sont précipités vers la villa quand les forces de l'ordre ont retiré les barrières et barbelés qui entouraient le bâtiment. Aung San Suu Kyi a été en détention quinze des vingt et une dernières années. Elle avait été condamnée pour la dernière fois en août 2009 à 18 mois d'assignation à résidence, qui ont pris fin ce samedi. Son parti a été dissous et n'a pas participé aux dernières élections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article