Les matches du jour

Publié le par actu

 

 Rafael Nadal est en reconquête (Panoramic)

En reconquête, Rafael Nadal démarre sa campagne parisienne contre le jeune Français Gianni Mina. Justine Henin, Marion Bartoli ou Jérémy Chardy, opposé à Lleyton Hewitt, seront également sur les courts ce mardi.

A Roland Garros

Gianni Mina (Fra, wc) - Rafael Nadal (Esp, 2) vers 16h30
Sur le papier, il n’y a pas photo. Entre le roi de la terre battue Rafael Nadal et le novice Gianni Mina, il y a bien évidemment un monde. «Il n’y a rien à perdre mais je suis un peu déçu du tirage. Je suis quand même tombé sur le meilleur joueur du moment sur terre battue. Ça va être difficile. Maintenant, il va falloir que j’en profite même si, pour ma première wild-card à Roland Garros, j’aurais préféré jouer un autre type de joueur», nous confiait le 655e mondial en primeur vendredi midi lors d’un déjeuner organisé par son équipementier raquette. Ses amis Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon lui ont tous prodigué de précieux conseils. Mais y a-t-il une recette magique pour battre le Majorquin (qui a reconnu qu’il ne connaissait absolument pas son adversaire) sur l’ocre ? Finaliste de l’édition juniors en 2009, le Guadeloupéen pourra en tout cas compter sur le soutien du public du Suzanne-Lenglen.

La cote de Sport24.com :
Gianni Mina : 10%
Rafael Nadal : 90%

Lleyton Hewitt (Aus) - Jérémy Chardy (Fra) vers 18h00
Les deux hommes ne se sont jamais rencontrés. Lleyton Hewitt n’a pas la réputation d’être un grand joueur de terre battue. Excepté lors de sa première participation, en 1999, il a pourtant toujours franchi le premier tour à Roland Garros, atteignant même les quarts de finale à deux reprises (2001 et 2004). Croire que Jérémy Chardy est favori sur ce match serait donc un peu présomptueux. Mais l’exploit n’est pas impossible pour le Palois qui s’était précisément révélé Porte d’Auteuil en 2008, où il avait chuté devant Nicolas Almagro en huitièmes de finale.

La cote de Sport24.com :
Lleyton Hewitt : 51%
Jérémy Chardy : 49%

Tsvetana Pironkova (Bul) - Justine Henin (Bel, 22) à 11h00
Il y a un an jour pour jour, alors que le Village l’honorait en baptisant l’Allée à son nom, Justine Henin jurait qu’elle ne remettrait pas les pieds sur un court de Roland Garros. La Belge a finalement changé d’avis. Sortie de sa retraite en début d’année, elle s’est récemment imposée à Stuttgart. Face à Tsvetana Pironkova, la quadruple lauréate de l’épreuve partira largement favorite. D’autant que la Bulgare a toujours perdu lors de leurs trois précédentes confrontations. «C'est une fille qui joue beaucoup en contre, qui est parfois très surprenante dans son jeu. Elle tente des choses parfois un peu surréalistes. Elle peut être dangereuse. C'est un match dont je me méfie beaucoup parce que, déjà, c'est un premier tour, c'est toujours difficile», explique l’ancienne n°1 mondiale.

La cote de Sport24.com :
Tsvetana Pironkova : 25%
Justine Henin : 75%

Maria Elena Camerin (Ita) - Marion Bartoli vers 16h00
Marion Bartoli n’arrive pas dans les meilleures conditions à Roland Garros. Ce n’est un secret pour personne, elle préfère le gazon londonien à la terre battue. «Elle a eu des difficultés dans ses tournois de préparation. C'est vrai que c'est difficile pour Marion sur terre battue», nous confiait Alexia Dechaume-Balleret mardi dernier. Son bilan n’est effectivement pas bon puisqu’elle n’a gagné qu’un match sur brique pilée cette année, à Madrid contre Polona Hercog. Sa seule confrontation contre Maria Elena Camerin, la Française l’a perdue. C’était en 2004 à Estoril. Bien que retombée à la 109e place mondiale, l’Italienne représente donc un réel danger.

La cote de Sport24.com :
Maria Elena Camerin : 50%
Marion Bartoli : 50%

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article