Les dernières heures glauques de Vandenbroucke

Publié le par actu

Le cycliste belge Frank Vandenbroucke, lors d'une conférence de presse le 2 avril 2004 à Kortrijk en Belgique
 
Le cycliste belge Frank Vandenbroucke, lors d'une conférence de presse le 2 avril 2004 à Kortrijk en Belgique/Yves Boucau AFP/Archives

CYCLISME – Une femme l’a quitté au petit matin alors qu'il était encore vivant…

La dernière nuit de Frank Vandenbroucke s’éclaicit un petit peu. Avant de mourir d’une embolie pulmonaire dans un petit hôtel du Sénégal, l’ancienne star du cyclisme aurait été victime d’un vol. «Trois personnes ont été déférées ce lundi au parquet. Il y a une femme, qui était avec lui, et deux hommes, les receleurs», a indiqué un responsable de la gendarmerie sous couvert de l'anonymat.

«La fille a pris un ou deux portables et de l'argent. Mais quand elle l'a quitté (lundi) au petit matin, elle a dit qu'il était toujours vivant», selon une source de la gendarmerie sénégalaise.

L'épilogue d'une nuit glauque. Arrivé dimanche au Sénégal, VDB devait dormir à l'Hôtel Royam de Saly, une station blanéaire située à 80 km au sud de Dakar. A 2 heures du matin, Vandenbroucke serait arrivé à l'auberge La Maison Bleue (à trois kilomètres de son hôtel) totalement ivre et se serait fait servir une bière locale Flag. Après avoir refusé de donner son nom et ses papiers, le cycliste serait monté dans une chambre. A 4 heures, sla jeune femme qui l'accompagnait serait descendue pour demander une serpillière car il avait vomi. Au petit matin, cette jeune femme serait partie en volant Vandenbroucke qui ne sortira plus de sa chambre. Ce n'est qu'à 15h30 que les responsables découvriront son corps.

Vandenbroucke était arrivé au Sénégal dimanche pour des vacances avec un ami cycliste, Fabio Polazzi. L'autopsie de son corps devrait être réalisée d'ici la fin de la semaine. «Un médecin (...) parlant sous le couvert de l’anonymat a reconnu que des médicaments ont été trouvés dans la chambre de l'hôtel où est descendu le cycliste belge», avait assuré mardi l'agence de presse sénégalaise (APS, publique). Mais il apparaît que la consommation de ceux-ci ne pourrait pas entraîner le décès du cycliste, indiquait aussi l'agence.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article