Les corps de Rémi Ochlik et Marie Colvin sont arrivés en France

Publié le par actu

Les dépouilles de la journaliste américaine Marie Colvin et du photographe français Rémi Ochlik, tués le 22 février à Homs, en Syrie, ont été rapatriées en France ce dimanche matin. 

Les dépouilles de la journaliste américaine Marie Colvin et du photographe français Rémi Ochlik, tués le 22 février à Homs, en Syrie, ont été rapatriées en France ce dimanche matin. 
| Stephane de Sakutin

 

L'avion transportant les dépouilles de la journaliste américaine Marie Colvin et du photographe français Rémi Ochlik, tués le 22 février à Homs, en Syrie, s'est posé dimanche matin à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle.



Le vol régulier Air France 571 qui effectue la liaison Damas-Paris via Amman s'est posé vers 06h15 au terminal 2E. L'avion avait décollé de Damas dimanche à 0h25. «Je vous confirme que nous sommes parvenus à ce que les corps de Rémi Ochlick et Marie Colvin soient mis à bord du vol Air France qui vient de quitter Damas à destination de Paris», avait annoncé samedi l'ambassadeur de France en Syrie, Eric Chevallier.

Le corps de Marie Colvin devrait être rapatrié vers les Etats-Unis lundi ou mardi

La famille de Rémi Ochlik, un photographe de 28 ans, né à Thionville (Moselle), devait accueillir à Roissy le corps du photographe, qui devrait être enterré en France. Aucune information n'était disponible de source aéroportuaire dimanche matin quant à la destination finale de la dépouille de Marie Colvin. Son corps devrait être rapatrié vers les Etats-Unis, lundi ou mardi, selon une représentante du Sunday Times, l'hebdomadaire britannique pour lequel elle travaillait.

Rémi Ochlik et Marie Colvin sont morts le 22 février dans le bombardement d'un appartement transformé en centre de presse improvisé par les militants à Baba Amr, bastion de la rébellion dans la ville de Homs (centre), pilonné pendant des semaines par l'armée.

Les journalistes Edith Bouvier, 31 ans et William Daniels, 34 ans, étaient présents lors de ce bombardement et Edith Bouvier avait été grièvement blessée. La journaliste ainsi que le photographe sont rentrés en France vendredi en fin d'après-midi, après être parvenus à quitter Homs et à rejoindre le Liban.

Les bombardements continuent en Syrie

Les forces syriennes bombardaient violemment dimanche matin des positions rebelles dans la ville de Rastane, à 20 km de Homs (centre) où l'armée a repris un bastion de l'Armée syrienne libre (ASL) cette semaine, a indiqué une ONG syrienne.

«Depuis l'aube, des positions de groupes de déserteurs dans le nord de la ville de Rastane subissent de violents bombardements», assure Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Avec la reprise jeudi du quartier rebelle de Baba Amr dans la ville de Homs, beaucoup de militants s'attendent à ce que l'armée concentre désormais son offensive sur Rastane et sur la ville de Qousseir (15 km de Homs) contrôlée en grande partie par les rebelles.

Suivez nous sur twitter: @martin76130
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article