Les Bleus vont visiter leur hôtel (et négocier les prix)

Publié le par actu

Durant la Coupe du monde, l'équipe de France de football sera logée dans un palace au sud de l'Afrique du Sud.
 
Durant la Coupe du monde, l'équipe de France de football sera logée dans un palace au sud de l'Afrique du Sud./DR

FOOTBALL - Raymond Domenech et le staff de l'équipe de France vont visiter un hôtel très classe avec un gros défaut...

Une première mission d’importance attend les membres du staff de l’équipe de France à leur arrivée au Cap, en Afrique du Sud, jeudi. A la veille des tirages au sort des poules du Mondial, ils vont faire un petit détour pour aller visiter le Pezula Hotel Resort. Situé à Knysna (78.000 habitants), à 540 km à l’est du Cap, cet établissement a été repéré avant la fin des qualifications par la Fédération française de football. Le Pezula est un hôtel de classe situé dans une des zones touristiques de l’Afrique du Sud. Du coup, les prix sont plutôt élevés. Les premières chambres simples coûtent 600 euros la nuit (la suite 1.200 euros).
 

«Les conditions financières de la réservation restent à déterminer»,
a expliqué  Jean-Louis Valentin, directeur délégué de la Fédération Française de Football. D’où l’intérêt d’une visite jeudi car le staff des Bleus souhaite réserver une partie de l’hôtel afin de  négocier un tarif préférentiel. «En aucun cas il n'a été envisagé de louer la totalité du domaine appartenant au Pezula Hotel Resort, dont l'étendue excède largement les besoins de l'Equipe de France», a ainsi expliqué Jean-Louis Valentin. Pour le moment, seule une option prioritaire a été posée par les Bleus tandis que deux autres équipes du Mondial auraient aussi jeté leur dévolu sur le Pezula (le Danemark et l’Espagne).

 
Golf, spa, c’est vrai que ça a l’air plutôt très beau:



 
 
Petit problème soulevé par L’Equipe de mercredi, cet établissement se situe au niveau de la mer. Hors la moitié des stades où vont se jouer les matchs de la Coupe du monde se situe à plus de 1.000 mètres d’altitude. Et l’on sait l’importance de l’acclimatation avant des efforts en altitude. La Fédération serait donc déjà en train de réfléchir à nommer un expert pour préparer au mieux ces rencontres. Si le Pezula est choisi, les Bleus pourraient passer plusieurs jours loin de leur base.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article