Le journal des Bleus: Desailly veut Henry... France-Uruguay à guichets fermés

Publié le par actu

Thierry Henry lors du match contre le Costa-Rica à Lens, le 26 mai 2010

 

Thierry Henry lors du match contre le Costa-Rica à Lens, le 26 mai 2010 REUTERS/Charles Platiau

FOOT - Suivez l'actualité de l'équipe de France en temps réel sur 20minutes.fr...




Jeudi 10 juin (J-1)

Desailly veut Henry titulaire

Après avoir confié à 20minutes.fr faire confiance à Raymond Domenech il y a quelques jours, Marcel Desailly profite de sa chronique sur sports.fr pour faire une requête au sélectionneur : «Je veux Titi! C’est notre meilleur buteur de tous le temps, j’ai beaucoup de respect pour lui, explique l’ancien défenseur central. Maintenant, c’est au sélectionneur de décider quel est le joueur qui, seul en pointe, avec un autre derrière qui tourne autour de lui, va s’adapter le mieux.» A bon entendeur…  

Daniel Alves trouve normal qu’Henry soit remplaçant

Coéquipier de Thierry Henry à Barcelone, le Brésilien Daniel Alves sait tout de la saison catastrophe qu’a connu l’ancien capitaine des Bleus. Et peut donc juger sur pièce de la nouveau rôle de remplaçant de «Titi». «Je trouve que c’est un peu normal puisqu’il n’a pas beaucoup joué ces derniers mois, explique la latéral droit à FranceFootball.fr. C’est une décision qu’il faut accepter, même si c’est difficile. Maintenant, comme c’est un des plus grands professionnels du football international et le connaissant très bien, je sais qu'il va continuer à privilégier le collectif à son cas individuel, comme il l'a fait avec nous cette saison. Je suis sûr qu'il va répondre présent durant cette compétition.» En tous les cas, barré dans sa sélection par Maicon et Michel Bastos, Daniel Alves peut toujours prendre exemple sur Henry pour bien figurer sur le banc.

France-Uruguay à guichets fermés

La FIFA a indiqué que le match France-Uruguay, prévu vendredi à 20h30 au Cap, se jouera dans un stade de Green Point complet (64 100 spectateurs).

Wenger critique les Français et adore l’Angleterre

«Quand je conduis à Londres, il y a une croix de Saint George sur la moitié des voitures. J’étais à Paris la semaine dernière et je n’ai pas vu une voiture avec un drapeau français. Cela résume tout.» Ce constat amer est signé Arsène Wenger, dans une tribune accordée au quotidien anglais The Sun jeudi. L’entraîneur d’Arsenal ajoute: «J’aime cette attitude (anglaise) et c’est pour cela que j’aimerai bien que l’Angleterre gagne la Coupe du monde».

Et histoire d’être sur de bien faire comprendre son amour pour l’Angleterre, il poursuit: «Quand je suis un peu en retard pour un match de l'Angleterre, je me presse parce que je ne veux pas manquer l'hymne national. En Angleterre, ils chantent le God Save The Queen comme un seul homme. Quand je suis en retard en France, je prends mon temps, parce que la moitié du stade siffle l'hymne.» Avant de conclure: «Rien ne me ferait plus plaisir que de voir l'Angleterre gagner la Coupe du monde».

Donc, si on a bien compris, Arsène Wenger reproche aux Français de ne pas supporter les Bleus et souhaite de tout son cœur que l’Angleterre gagne la Coupe du monde. Un raisonnement on ne peut plus logique.

Jouez-là comme au XV

L'équipe de France A (bis, donc) de
rugby a explosé jeudi matin l'Uruguay dans le cadre de la Churchill Cup, organisé aux Etats-Unis. Si certes on attend pas vraiment le même score (43-14), on est en droit d'espérer des Bleus qu'ils s'inspirent de leurs compères rugbymen... même si l'opposition sera d'un tout autre calibre.

On connait déjà la compo de l'Uruguay

Oscar Tavarez n'est pas un homme de secrets. Mercredi soir, il a dévoilé le onze qui va affronter la France, vendredi à 20h30 au Cap. «Le système que nous avons choisi peut s'adapter aux différentes choses que pourra nous proposer la France» a déclaré le techinicien de la Celeste. Organisé en 3-4-1-2, l'Uruguay mise beaucoup sur son duo attaquant Suarez-Forlan et parie sur Arevalo Rios au milieu de terrain.

La compo: Muslera - Victorino, Lugano (cap), Godin - M. Pereira, Perez, Arevalo Rios, A. Pereira - I. Gonzalez - Forlan, Suarez.

Pas d'entraînement au Cap

Décollant jeudi après-midi pour le Cap, lieu du match face à l'Uruguay, les Bleus arriveront sur place à 18h30. Du coup, ils ne pourront pas s'entraîneur sur la pelouse du Green Point stadium pour l'habituel reconnaissance du terrain.

Le Net coupé en fin de soirée

Pour éviter que les Bleus ne passent leurs soirées entières sur 20minutes.fr, le staff de l'équipe de France a choisi de restreindre l'accès Internet, coupé en fin de soirée.

Du pareil au même

Selon l'Equipe, Raymond Domenech a décidé de conserver le même 4-3-3 lors de la mise en place tactique mercredi. Govou, Anelka et Gourcuff faisaient partis des titulaires.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article