Le chanteur du groupe Boney M retrouvé mort !

Publié le par actu

Ajouter à mon journal

Bobby Farrell, le chanteur et danseur du groupe disco Boney M., est décédé jeudi à Saint-Pétersbourg, en Russie, à l'âge de 61 ans, ont annoncé à l'AFP son agent John Seine aux Pays-Bas et le comité d'enquête du parquet de Saint-Pétersbourg.

"Il a été trouvé mort dans son lit" dans une chambre d'hôtel de Saint-Pétersbourg jeudi matin, a déclaré M. Seine à l'AFP par téléphone de Heemstede (nord des Pays-Bas), précisant que la "cause du décès n'est pas connue".

L'agent a précisé que le chanteur avait donné une représentation mercredi soir mais que Bobby Farrell "ne se sentait pas bien (...). Ce matin, il ne s'est pas réveillé".

Le chanteur a été découvert dans son lit par un employé de l'hôtel, a indiqué à l'AFP le comité d'enquête du parquet de Saint-Pétersbourg, selon lequel "aucun signe de mort violente n'a été constaté" mais "l'enquête se poursuit".

Le site internet d'information russe Fontaka a indiqué que Bobby Farrell était arrivé mercredi à Saint-Pétersbourg avec son groupe pour un événement d'entreprise mais qu'il s'était senti mal pendant la performance.

Farrell, originaire de l'île d'Aruba dans les Caraïbes, était la figure de proue, et seul homme, de Boney M, groupe disco très populaire des années 1970 dont les chansons comme "Daddy Cool", "Ma Baker", "Sunny" et "Rasputin", ont été des tubes internationaux.

Né en 1949 à Aruba dans les Antilles néerlandais, Bobby Farrell, de son vrai prénom Alfonso, a quitté son île natale comme marin, avant de toucher les côtes européennes et de s'installer en Allemagne comme DJ.

C'est là qu'il est recruté par une agence en 1974 pour faire partie d'un groupe disco créé de toutes pièces par le producteur Frank Farian : Boney M.

Bobby Farrel est le seul membre masculin du groupe, complété par trois choristes-danseuses (Liz Mitchell, Marcia Barrett et Maizie Williams), également d'origine antillaise.

Athlétique, moulé dans des costumes scintillants dévoilant un torse musclé, danseur hors pair, Bobby Farrell incarne l'image sexy de Boney M.

Mais la voix caverneuse de "Daddy Cool" n'est pas à qui l'on croit. Frank Farian avouera qu'il enregistrait lui-même les voix masculines de Boney M en studio, expliquant que "personne n'aurait acheté le disque s'il y avait eu sa tête sur la pochette".

Si la pratique est courante à l'époque du disco, le producteur fera scandale quelques années plus tard, en utilisant le même procédé de play-back avec le duo dance Milli Vanilli.

Après des débuts tâtonnants, Boney M enregistre son premier succès international en 1976 avec "Daddy Cool", suivi de peu par "Sunny" (une reprise d'une chanson de Bobby Hebb), puis "Rivers of Babylon/Brown Girl in the ring" et "Rasputin".

Véritable phénomène en Europe, Boney M est un des rares groupes à jouer en Union Soviétique, où il ne sera toutefois pas autorisé à interpréter "Rasputin" pour des "raisons historiques".

Le groupe, qui n'a jamais réussi à percer aux Etats-Unis, a vendu au total plus de 50 millions de singles et 60 millions d'albums dans le monde, selon les chiffres cités par Frank Farian.

En 1981, Bobby Farrell quitte le groupe, qui décline jusqu'à sa séparation en 1986.

Bobby Farrell avait alors entamé une discrète carrière solo. Fidèle au style disco, il continuait à se produire en concert. C'est d'ailleurs au lendemain d'une représentation qu'il a été retrouvé mort dans un chambre d'hôtel de Saint-Péterbourg.

Publié dans star

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article