La plus grande photo du monde est un cliché de Paris... avec quelques détails troublants

Publié le par actu

26 gigapixels de la capitale, mais aussi et une tortue, des ovnis... Sur Le Post, le photographe témoigne.


Début mars, le site Paris 26 gigapixels a été lancé.

C'est quoi ce site?

La société Kolor, avec deux photographes, a, en une journée, pris 2134 photos, du haut de l'église Saint-Sulpice, à Paris.
Le but, réaliser la plus grande photo du monde: 26,7 gigapixels!



La photo, que l'on explore sur la musique de Yann Tiersen utilisée pour le film "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain", affiche un degré de détail jamais atteint.

Parmi les détails des facades, les auteurs de cette photo ont glissé dix "easter eggs", des petits clins d'oeils: une marmotte, un reblochon, un feu qui ne passe jamais au vert... Vous pensez pouvoir les trouver?


Sur Le Post, Martin Loyer, l'un des deux photographes qui a réalisé la plus grande photo du monde explique comment est né le projet.

Cette photo, elle représente quoi pour vous?
"C'est un record du monde! J'avais déjà fait d'autres photos haute-définition, mais cette fois, 26,7 gigapixels, on bat le précédent record, qui était de 26 gigapixels. C'est surtout une manière de montrer notre savoir-faire."

Le projet a été long à préparer?
"Le projet a commencé il y a deux ans. Mais il y a eu un an et demi de repérages, pour trouver l'endroit parfait. Par mon métier, j'ai accès à beaucoup de toits de Paris. Mais ça prend du temps, parce qu'il faut trouver un endroit d'où on voit les principaux lieux touristiques de Paris, un endroit pas trop haut, pas trop bas... car Paris n'est pas aussi plat qu'on le pense. De la tour Montparnasse, on aurait eu une vue satellite! Finalement, on a choisi le clocher de l'Eglise Saint-Sulpice."

Votre photo, elle va servir à quoi?
"Déjà, c'est la plus grande photo du monde... jusqu'à ce que le record soit battu! On a eu des contacts avec la mairie de Paris, mais ça avance très doucement. On avait également le projet de recouvrir une station de métro entière avec cette photo. Ca aussi ce serait un record d'ailleurs! Mais là aussi, c'est très lent."

De façon pratique, ça s'est passé comment?
"En 5h, nous avons fait 2134 photos. La prise de vue était semi-automatisée, et prise avec deux appareils photos. Il a fallu surveiller la météo, que le ciel soit clair, qu'il ait plu la veille pour clarifier l'atmosphère, qu'il ne fasse pas trop chaud pour que la pollution ne soit pas visible. Finalement, on a fait ça en septembre dernier. On est content de nous, mais on aurait pû faire encore mieux!"

Pourquoi avoir rajouté 10 éléments en plus, comme ce pistolet?
"On a fait ça pour le fun! Mais le pistolet, on ne l'a pas rajouté. Ce sont des internautes qui nous l'ont signalé. Il était là sur le toit de cet immeuble. On a alerté la police, mais on n'a pas eu de nouvelles."

Publié dans fait divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article