L'équipe de France en barrage pour le Mondial: sur qui vaut-il mieux tomber?

Publié le par actu

Raymond Domenech fait trempette

 

 
Raymond Domenech fait trempette
Montage le Post d'après MAXPPP

En Europe, les qualifications pour la coupe du monde de football 2010 prendront fin ce mercredi. Cinquante-trois équipes se seront alors rencontrées depuis août 2008 sous la forme de neuf poules en matches aller-retour (huit groupes de six équipes et un groupe de cinq équipes).

Les vainqueurs de chaque groupe seront qualifiés pour la Coupe du Monde tandis que les huit meilleurs deuxièmes des neuf groupes disputeront un deuxième tour qui consistera en quatre matches aller-retour. Les vainqueurs de ces doubles confrontations se qualifieront pour l'Afrique du Sud.

Avec sa victoire sur les Iles Féroé, la France  est assurée de faire partie des huit meilleurs deuxièmes. Reste à connaître la nation qu'elle rencontrera les 14 et 18 novembre en match aller-retour, un adversaire qui sera tiré au sort le 19 octobre à Zurich.

Il est désormais indubitable que la Norvège (groupe 9) sera le plus mauvais deuxième des neuf groupes et à ce titre, ne participera pas aux barrages. Par ailleurs, quatre nations sont pour l'heure certaines de finir deuxièmes de leur groupe : France, Russie, Bosnie-Herzégovine et Irlande. Reste donc quatre places à pourvoir pour les barrages.

Deux nations actuellement deuxième de leur groupe et ne pouvant plus terminer première sont sauf catastrophe improbable assurées de conserver leur place. Il s'agit du Portugal dans le groupe 1 et de l'Ukraine dans le groupe 6. Mercredi, Portugal et Ukraine rencontreront respectivement Malte et Andorre. On voit mal comment la victoire pourrait leur échapper, Malte n'ayant pas encore marqué un but lors de ces éliminatoires tandis qu'Andorre n'a pas marqué le moindre point.

Reste le cas des groupes 2 et 3.

Dans le groupe 2, si mathématiquement quatre nations peuvent encore terminer deuxième, il faudrait une conjonction de résultats et de scores très improbables pour que la Lettonie puisse participer aux barrages. Il en va de même pour Israël qui pour finir deuxième devrait aller battre le leader du groupe, La Suisse, tandis que dans le même temps, les Grecs ne feraient pas mieux qu'un match nul à Athènes face aux modestes Luxembourgeois.

Le résultat du match Suisse-Israël devrait déterminer l'ordre des deux premières places entre Suisse et Grèce. Une victoire ou un nul de la Suisse l'enverrait directement en Afrique du Sud tandis que la Grèce serait amenée à disputer les barrages. Une victoire d'Israël en terre helvète condamnerait la Suisse aux barrages laissant la première place aux Grecs.

Dans le Groupe 3, Slovaquie et Slovénie finiront certainement aux deux premières places du groupe, mais l'ordre reste à déterminer. Une victoire de la Slovénie chez la plus mauvaise défense de ces éliminatoires, San Marin, parait comme acquise. Cette victoire obligerait l'actuel leader du groupe, la Slovaquie, à gagner en Pologne pour conserver son rang et accéder à la qualification directe.

Ainsi, les huit qualifiés pour les barrages devraient être :


- Portugal
- Grèce (ou Suisse si Israël gagne en Suisse)
- Slovénie (ou Slovaquie si elle ne gagne pas en Pologne)
- Russie
- Bosnie-Herzégovine
- Ukraine
- France
- Irlande

En vue du tirage au sort, deux groupes de quatre nations vont être formés. Un groupe comportera les plus fortes nations. Chaque nation de ce groupe rencontrera donc une nation du groupe des nations dites les plus faibles.

Pour constituer ces groupes, la Fédération International de Football (Fifa) se base sur un classement des nations qu'elle réactualise régulièrement en fonction des résultats de chaque équipe.

Ainsi, Portugal, France, Suisse ou Grèce et Russie seront dans le même groupe ce qui impliquera que la France rencontrera en barrage une des équipes suivantes : Bosnie-Herzégovine, Irlande, Ukraine ou le deuxième du groupe 3, à savoir Slovénie ou Slovaquie.

Pour connaître les quatre adversaires possibles de l'Equipe de France, rendez-vous mercredi soir!

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article