Journalistes de France 3 otages: espoir d'une libération «pour Noël»

Publié le par actu

Photographie des deux journalistes français, Stéphane Taponier (G) et Hervé Ghesquière (D), otages en Afghanistan depuis le 29 décembre 2009, diffusée par France 3 le 13 avril 2010.

 

 

Photographie des deux journalistes français, Stéphane Taponier (G) et Hervé Ghesquière (D), otages en Afghanistan depuis le 29 décembre 2009, diffusée par France 3 le 13 avril 2010. REUTERS/Handout/France 3

AFGHANISTAN - Les négociations sont en cours...

Les deux journalistes de France 3 retenus en otages en Afghanistan ont «bon» moral, et il y a «un espoir raisonnable» qu'ils soient libérés «avant Noël», a déclaré vendredi sur Europe 1 le chef d'état-major des armées, Edouard Guillaud.

«Nous avons un canal de communication qui fait que nous avons eu des preuves de vie diverses. Personne ne les a vus», mais «on a pu leur parler au téléphone, nous avons également d'autres preuve de vie qui montrent qu'ils tiennent courageusement le choc», a-t-il dit.

«Ils résistent»

«Manifestement, outre le relais des revendications de leurs ravisseurs, le moral était bon, ils résistent», a ajouté le chef d'état-major.

Comme on lui demandait s'ils pourraient être libérés avant Noël, il a répondu: «c'est un espoir raisonnable, oui. Le canal de communication fonctionne bien, c'est donc qu'on peut négocier».

Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière ont été enlevés le 30 décembre 2009.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article