JO de Vancouver : Jay et Anthonioz portent le total à 7!

Publié le par actu

JO de Vancouver
 

 

 
JO de Vancouver
EPA/MAXPPP/JIM HOLLANDER

La snow-boardeuse Déborah Anthonioz a apporté au clan tricolore sa première médaille d'argent aux JO de Vancouver. Déjà consacré dimanche, Vincent Jay a quant à lui accroché une nouvelle récompense lors de la poursuite sur 12,5 kms en prenant la 3e place.

Ces deux nouvelles performances tricolores portent au nombre de trois les médailles françaises de mardi, après celle de Boichet. Le total est de sept distinctions, entre deux médailles d'or, une d'argent et quatre de bronze.

 

Anthonioz, snow-board argenté

Tout comme Tony Ramoin la veille, sur le podium un peu à la surprise générale, la jeune française n'était pourtant pas donnée pas favorite de la compétition de snow-board cross mais elle a su tirer son épingle du jeu. L'autre représentante Nelly Moenne-Loccoz s'était elle arrêtée en demi-finale.

 

Sa réaction après course est à la mesure de la surprise réalisée par la jeune athlète : "La course s'est passée super vite, je n'ai rien calculé, je n'avais pas de pression, j'étais super zen au départ, je n'avais même pas l'impression d'être aux Jeux ! Je n'y crois pas encore, je suis en train de me dire: «Qu'est-ce qui m'arrive ?»"

Jay double la mise

Parti en tête de la poursuite, Vincent Jay ne débarquait plus comme un inconnu après son coup de théâtre de dimanche. La concurrence l'attend mais sa position de tête lui donnait malgré tout un avantage certain. Une aubaine vu le scénario final...

Les débuts sont idéaux : le français maintient ses poursuivants directs à 15' durant les deux premiers tours avec des arrêts aux tirs passés impecablement (10/10), à l'image de son sans-faute dominical.

Néanmoins, moins à l'aise que ses adversaires et sans doute plus fatigué, Jay est rattrapé après la mi-course par Ferry qui rapidement se détache inexorablement, notamment dans les montées, alors que la précision du français diminue (8/10). Malgré une petite erreur à l'avant dernier tir et un tour de pénalité, le Suédois vole vers le succès. Jay concluera en troisième position, de justesse devant un adversaire autrichien mais derrière Sumann revenu comme une bombe

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article