JO 2020: Nagasaki et Hiroshima pour une candidature commune

Publié le par actu

Le nuage nucléaire de la bombe atomique lachée sur Nagasaki en août 1945, prise de l'aile d'un avion de l'US Air Force
Le nuage nucléaire de la bombe atomique lachée sur Nagasaki en août 1945, prise de l'aile d'un avion de l'US Air Force/REUTERS

OLYMPISME - Après l'échec de Tokyo pour 2016, les Japonais planchent sur l'édition suivante...

Les Japonais ont compris que le CIO offrait les JO aux pays faisant preuve d’abnégation. A force de candidater et d’atteindre le stade de la désignation finale, ils espèrent bien accueillir les Jeux chez eux en 2020. Tokyo ayant échoué la semaine dernière pour l’attricbution des Jeux de 2016, le Japon envisage de présenter une candidature commune pour les JO de 2020 à Nagasaki et Hiroshima. Les deux villes frappées par des bombes atomiques pendant la Seconde Guerre mondiale entendent incarner le thème de l'abolition des armes nucléaires et la paix dans le monde.

Le maire d'Hiroshima, Tadatoshi Akiba, et celui de Nagasaki, Tomihisa Taue ont indiqué qu'ils mettraient en place un comité d'organisation conjoint chargé de travailler sur un projet commun. «Nous nous battons pour l'interdiction des armes nucléaires dans le monde d'ici à 2020, indique le maire d’Hiroshima. Si nous sommes candidats pour les JO en parallèle, cela devrait produire un élan important.»

L'argument de la paix insuffisant


Selon les règles du CIO, les Jeux doivent en principe être organisés dans une seule ville. Mais il y a déjà eu des exceptions, notamment aux JO de Pékin en 2008, où les épreuves équestres étaient délocalisées à Hong Kong. Le Comité olympique japonais a salué le projet d'Hiroshima et Nagasaki, tout en estimant que le seul message pour la paix dans le monde ne serait peut-être pas suffisant.
La rédaction sport

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article