Jessi Slaughter, 11 ans, victime d'internet et de ses frasques

Publié le par actu

Une pluie de commentaires haineux s'est abattue sur une fillette de 11 ans, après qu'elle a posté une vidéo sur YouTube où elle parle de sexe. Pire, des internautes mal intentionnés l'ont traqué dans la "vraie vie" allant jusqu'à menacer de mort sa mère.

Jessi Slaughter, star du web malgré elle.
Jessi Slaughter, star du web malgré elle.

Jessi Slaughter (un pseudonyme)  a 11 ans. Elle est américaine, aime le Rock, parle de sexe sans complexe et se décrit comme " une fille parfaite " dans  la  vidéo de présentation qu'elle a posté sur YouTube. Son amour de soi et sa frivolité ont énervé un nombre impressionnant d'internautes qui lui ont témoigné beaucoup de haine, par le biais de l'option commentaire de YouTube. Sans complexe, Jessi a répondu, avec un langage plus proche du légionnaire que d'une fillette de 11 ans, en souhaitant à ses détracteurs, entre autres, le "sida" et la "mort ".

L'échange de commentaires entre Jessi et les haters (internautes postant des messages haineux) dégénère quand la vidéo de la lolita, après avoir fait le tour de la toile,  atterrit  sur le site de partage d'images 4chan. Ce dernier permet aux internautes de poster des messages sans s'identifier, donnant à certains un sentiment d'impunité. Oubliant son jeune âge,  quelques habitués du site vont se déchaîner sur la petite Jessi. Ses comptes Facebook, Twitter et Myspace sont passés au crible et quelques haters vont même jusqu'à traquer la fillette dans " la vraie vie". Son véritable nom et le numéro de téléphone familial sont jetés en pâture sur la Toile.  Les messages d'insulte, tournent alors au harcèlement, au point que la jeune fille et sa famille finissent par craquer. 
 

Un effet boule de neige

Devant la pression, Jessi met en ligne une autre vidéo où elle annonce  en larmes que les "Anonymes" ont "ruiné sa vie". Au second plan, son père, moustachu, très remonté, invective les internautes leur promettant d'envoyer à leurs trousses la cyberpolice. Il affirme ensuite, menaçant,  que "les conséquences ne sauront plus jamais les mêmes " si les haters approchent sa fille. Réaction des internautes : hilarité générale. Le coup de sang de son père a fait de Jessi une star internationale. La vidéo a été vue par deux millions d'internautes et la sortie paternelle fait l'objet d'un nombre incroyable de parodies vidéo.  Loin de calmer les importuns, la dernière vidéo YouTube de Jessi, et de son papa, fait passer le harcèlement que subit la famille à un autre niveau de bêtise. Selon la mère de la fillette, interrogée par Momlogic.com,  la police serait venue plusieurs fois après avoir reçu des appels signalant le domicile de la jeune fille comme une maison de passes. Domino's Pizza a également fait savoir que des centaines de pizzas ont été commandées en ligne à l'adresse de Jessi Slaughter. Toujours selon Momlogic.com, la mère de famille aurait reçu des menaces de mort. Des intimidations prises au sérieux par la police puisqu'elle surveille désormais le domicile familial.

L'affaire Jessi Slaughter relance le débat sur l'accès à l'internet  pour les  plus jeunes. Beaucoup de réactions sur la Toile fustigent les parents qui auraient dû empêcher, selon eux, Jessi, 11 ans,  de faire "la belle"  sur YouTube. Devant  cette polémique, la mère explique qu'elle ne peut surveiller sa fille 24 heures sur 24.  De son côté, la police a demandé à la fillette d'oublier internet pour un moment.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article