iPhone 4 : les concurrents d'Apple sont furax

Publié le par actu

Lors de la conférence de presse pour répondre aux critiques sur l'antenne de l'iPhone 4, Steve Jobs a généralisé à l'ensemble des smartphones les problèmes de réception. RIM, Nokia, HTC et Samsung s'étranglent.

Conférence Steve Jobs iPhone 4 concurrence
Lors d'une conférence exceptionnelle, Steve Jobs a étendu à l'ensemble des smartphones le problème d'antenne rencontré par l'iPhone 4.

En qualifiants les modèles de RIM, Nokia, HTC ou encore Samsung "de très bons téléphones", Steve Jobs avait fait mine de ne pas vouloir froisser ses concurrents, lors d'une conférence de presse exceptionnelle d'explications donnée vendredi. Mais en étendant les problèmes d'antenne de l'iPhone 4 à l'ensemble de la classe des smartphones, il s'est attiré les foudres de ses concurrents.



Au cours de cette conférence, le patron d'Apple a notamment projeté des vidéos montrant des problèmes de réception sur un Blackberry 9700 (RIM), un Droid Eris (HTC) et un Samsung Omnia 2, problèmes soi-disant identiques à ceux de l'iPhone 4. Nokia n'a pas été plus épargnée par Steve Jobs qui a indiqué que des téléphones de la marque finlandaise étaient "vendus avec des autocollants "ne pas toucher ici"" pour éviter les pertes de signal.

Les différents constructeurs n'ont pas tardé à réagir. "La tentative d'Apple de mêler RIM à une débâcle dont Apple est le seul responsable est inacceptable", se sont ainsi offusqués les dirigeants de l'entreprise fabricant les Blackberry. "Les affirmations d'Apple sur les produits de RIM nous semblent être une tentative délibérée de manipuler la compréhension du public sur le fonctionnement des antennes, pour détourner l'attention des problèmes d'Apple", poursuivent-ils dans un communiqué.

 

Une perte de signal moins importante chez les autres smartphones ?

Nokia, qui se dit pionnier dans la conception d'antenne interne, assure pour sa part tenir compte depuis des années de "l'impact sur la force du signal de la manière dont on tient un téléphone". "C'est pourquoi Nokia conçoit ses téléphones en faisant en sorte que les performances restent acceptables dans toutes les situations du quotidien, et notamment quelle que soit la main utilisée pour téléphoner" ajoute la direction de Nokia.

Quant à HTC et Samsung, même s'ils reconnaissent que de tels problèmes peuvent survenir sur leurs modèles, ils affirment que la proportion de perte de signal est bien moins importante que sur l'iPhone 4. Samsung indique même n'avoir "reçu aucun retour significatif" à ce sujet concernant son Omnia II. HTC a simplement avancé un chiffre : seulement "0,016% de ses clients" se sont plaints de problème de réception sur son Droid Eris, contre 0,55% pour l'iPhone 4 selon les chiffres d'Apple. Dont acte ?

Nokia Siemens absorbe un morceau de Motorola 

L'équipementier télécom germano-finlandais Nokia Siemens Networks a annoncé lundi l'achat pour plus d'un milliard de dollars d'actifs de l'américain Motorola, une énième concentration dans un secteur en plein bouleversement. Les deux groupes "sont parvenus à un accord en vertu duquel Nokia Siemens Networks va acquérir la majorité des actifs d'équipement télécom sans fil de Motorola pour 1,2 milliard de dollars en numéraire", ont-ils indiqué. Avec cette acquisition, le groupe "s'attend à devenir le troisième équipementier aux Etats-Unis, le premier équipementier sans-fil étranger au Japon et à consolider sa position actuelle de numéro 2 mondial du marché global des infrastructures" télécom, indique-t-il.

Publié dans actualité economique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article