Incident: Des militants du Front de Gauche se disent victimes d'un guet-apens du FN

Publié le par actu

 

Une altercation a eu lieu hier soir entre des militants du Front de Gauche et du Front national qui collaient des affiches à Rethel (Ardennes), et un militant du FG a porté plainte après avoir été aspergé de gaz lacrymogène, a-t-on appris aujourd'hui de sources concordantes.

Les militants du Front de Gauche ont été encerclés par des militants du FN arrivés en voiture alors qu'ils collaient des affiches sur celles de leurs adversaires politiques, leur demandant de cesser, a affirmé Olivier Martin, militant du FG.

Revenus au même endroit pour coller des affiches, les militants du FG ont suivi une voiture des militants du FN pour relever son numéro d'immatriculation, a-t-il poursuivi.

Selon son récit, un "guet-apens" avec trois voitures les attendait avec trois voitures de militants frontistes, avant une course-poursuite à l'issue de laquelle les militants du FG se sont retrouvés bloqués.

"Ils m'ont gazé à bout portant avec une bombe (lacrymogène), ils ont tapé sur la voiture avec des bâtons, des bouteilles, des pierres", a affirmé M. Martin, expliquant avoir passé deux heures aux urgences en raison de problèmes oculaires dus au gaz lacrymogène.

Deux jours d'incapacité totale de travail (ITT) lui ont été prescrit, a-t-il précisé. Il a indiqué avoir porté plainte ce matin à la gendarmerie pour violences et pour les dégâts sur son véhicule.

 

Suivez nous sur twitter: @martin76130

Publié dans actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article