Hugo Lloris: «L'important c'est d'être bien dans sa tête»

Publié le par actu

Hugo Lloris, à la veille de la demi-finale de Ligue des champions contre le Bayern, le 20 avril 2010.
Hugo Lloris, à la veille de la demi-finale de Ligue des champions contre le Bayern, le 20 avril 2010. /AFP Photo
INTERVIEW - Le gardien de but est très concentré avant d’affronter le Bayern...
 

Il faut plus que quelques heures de trajet sur les autoroutes allemandes pour déstabiliser Hugo Lloris. Egal à lui-même, toujours aussi sobre, le gardien lyonnais n’a pas fait dans la démesure avant d’affronter le Bayern Munich mercredi.

>> Un match à suivre en live comme à-la-maison mercredi, à partir de 20h30

Cet aller en bus était-il pénible?

On va remercier les personnes qui se sont occupées du voyage. Le voyage s’est passé dans de très bonnes conditions. On atteint Munich avec le sourire et l’enthousiasme car c’est une demi-finale qui va se jouer et on est très content d’y être. On va mettre tous les atouts de notre côté. Le plus important c’est d’être bien dans sa tête, le groupe l’est.

Pour vous c’est important d’être aussi positif alors que le trajet a été inhabituel?

Il n’y a pas d’excuses à se chercher. C’est comme ça. On le prend du bon côté. Tout le monde a accepté les conséquences. Le voyage s’est passé. On a du temps pour bien récupérer. Le plus important, c’est la préparation de ce match. Cela passe par le repos, le sommeil, les repas. Demain, il y aura la vidéo, et la pression va venir progressivement.                        

A Munich, le club du Bayern parle beaucoup de vous, toujours en bien. Vous allez jouer aussi une demi-finale de Ligue des champions, est-ce que cela rajoute de la pression pour vous?

J’appartiens à un collectif, on ne va pas faire de cas individuel. Il n’y a rien d’autre. Le Bayern est un grand club. Le plus important pour nous, c’est ce match aller, nous mettre dans les meilleurs conditions possibles pour le match retour.

Quelle image avez-vous du Bayern en tant que club et comment prenez vous le fait que les anciens du Bayern comme Sagnol ou Lizarazu ont suggéré au club de vous recruter pour l’année prochaine?

Le Bayern est une grosse cylindrée européenne, c’est un très grand club par le palmarès et les infrastructures. Je ne me pose pas du tout ce genre de question. Je remercie les grands joueurs et les anciens grands joueurs qui parlent en bien de moi, mais le plus important, c’est le terrain.

Plus la saison avance et plus les joueurs se blessent. Est-ce que vous êtes surpris de la reconversion de Jérémy Toulalan?

C’est un élément essentiel de notre équipe. Il a la faculté de pouvoir s’adapter à n’importe quel poste. Quel que soit la place où il est situé, il apporte énormément à l’équipe. On a la chance de récupérer Jean II Makoun. On fait tous partie d’un collectif, et l’essentiel, c’est que le collectif réponde présent.

Qu’est-ce que vous craignez le plus dans cette équipe du Bayern?

C’est une équipe capable de faire des choses exceptionnelles. Ils l’ont prouvé dans les tours précédents. A chaque fois ils étaient malmenés, mais ils ont su prendre le dessus. Ils ont surtout un gros collectif mais aussi des individualités comme Ribéry et Robben. Ce sera à nous de les faire déjouer. Le Bayern est sur une très bonne dynamique. On s’attend à un match très compliqué.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article