Haut-Rhin: un détenu prend en otage un surveillant à la prison de Ensisheim

Publié le par actu

La prison d'Ensisheim, dans le Haut-Rhin, en décembre 2009.

 
La prison d'Ensisheim, dans le Haut-Rhin, en décembre 2009./SAUTIER PHILIPPE/SIPA

En images

Une prise d'otage a eu lieu dans la prison d'Ensisheim, mercredi 6 janvier 2010.<br />

FAIT DIVERS - Ils seraient retranchés dans une cellule...

Deux détenus ont pris en otage dans une cellule un surveillant dans la prison de Ensisheim (Haut-Rhin), a annoncé mercredi soir le ministère de la Justice. Selon Eric Gemmerle, secrétaire général de l'UFAP Est, le lieutenant pris en otage serait légèrement blessé.

Des responsables syndicaux, contactés par 20minutes.fr, ont précisé que la prise d'otage a débuté vers 17h15. Deux détenus seraient retranchés dans une cellule avec un officier. Les deux hommes «seraient apparemment en possession d'une arme blanche». «Ils le menaceraient avec un objet tranchant», affirme aussi dans un bref communiqué Bernard Cabon, du syndicat de gardiens UFAP. Les deux hommes auraient été condamnés à plus de 15 ans de prison pour braquages à main armée. Ce centre pénitentiaire abrite des détenus condamnés à de longues peines, notamment Emile Louis.

«La découverte d'un téléphone portable serait à l'origine de cette prise d'otage», a ajouté Bernard Cabon. Selon l'UFAP, l'un des deux détenus aurait fait une demande de transférement, qui pourrait expliquer le geste.

Négociateurs sur place

 

Deux négociateurs de la gendarmerie sont sur place, depuis 19 heures environ. Selon la préfecture, le contact aurait été établi avec les preneurs d'otages. Selon Eric Gemmerle, le lieutenant aurait été plaqué au sol au moment de la prise d'otage, tête contre la porte de la cellule, pour empêcher toute intervention.

Le ministère de la justice a précisé que la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, avait mis en place une cellule de crise à la direction de l'administration pénitentiaire afin de résoudre rapidement cette situation de crise.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article