Guérilla politique à Sotteville-lès-Rouen

Publié le par actu

La situation politique est, on le sait, tendue, à Sotteville-lès-Rouen, où Pierre Bourguigon, le maire socialiste, jusque là député, avait retiré à Luce Pane, sa première adjointe, elle aussi socialiste, la quasi totalité de ses délégations suite à sa candidature contre lui à la désignation pour les législatives. Restait encore à la candidate la responsabilité de l’informatique.

Ce n’est plus le cas depuis le 14 juin 2012 à 22h : Luce Pane, victorieuse au premier tour des législatives, a reçu la visite de trois policiers municipaux venus lui remettre une lettre du maire. C’en est fini de sa dernière délégation.

Quatre autres adjoints ont reçu entre hier soir et le 15 en début d’après-midi la même visite de la police municipale, et la même lettre. Leurs délégations leurs sont retirées. Leur tort ? Avoir soutenu Luce Pane. L’un d’eux avait été convoqué lundi par le maire, qui lui avait demandé de démissionner de lui-même de ses responsabilités.

Pour les proches de la future députée, qui sera officiellement élue dimanche 17, la décision de Pierre Bourguignon est à la fois “incompréhensible et brutale”. C’est un épisode de plus dans une campagne qui aura été particulièrement tendue.

Un conseil municipal est prévu à Sotteville-lès-Rouen le 21 juin 2012. Pas sûr que le maire et la députée y jouent la même musique.

 

Suivez nous sur twetter: @martin76130

 

Source: Grand ouest

Publié dans fait divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article