Grève: Un collectif s'offre une page de pub dans Les Echos

Publié le par actu


Ajouter à mon journal

Un collectif baptisé "Touche pas à mon port" et regroupant le patronat local, des associations et des salariés a publié lundi une page de publicité dans le quotidien Les Echos qualifiant ironiquement le métier de grutier sur le port de Marseille de "Best job in the world" (meilleur emploi du monde).              

Ce collectif, qui sera lancé officiellement dans la matinée à Marseille par l'Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE13), ironise sur les avantages selon lui à être grutier à Marseille, avec pour fond une photo d'île paradisiaque agrémentée de deux petites grues: "congés: 8 semaines/an, horaires: 18 H/semaine, rémunération: 4.000 euros bruts/mois, emploi garanti à vie".              

Dans cet encart publicitaire, il propose également une "promotion après grève: +450 euros/mois et passage à 12H/semaine".              

Contactés par l'AFP, les syndicats du port n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour commenter cette initiative.              

Dans un communiqué, le collectif "exige une reprise immédiate et durable des activités pétrole, fret et croisière, et une application urgente de la réforme portuaire".              

Pour Laurence Parisot, la présidente du Medef qui réagissait sur France info à cette publicité, "c'est une façon de dire +attention le port de Marseille est en danger+, les activités économiques historiques, centenaires, pour ne pas dire millénaires, que Marseille a su engendrer par son port, sont en danger".              

"Aujourd'hui ceux qui peuvent se réjouir de la situation habitent à Gênes ou à Barcelone", a-t-elle ajouté.              

"Cette publicité a pour objectif d'alerter notamment les habitants de la région de Marseille d'un certain nombre de vérités qui étaient méconnues", a-t-elle dit, jugeant que la situation était "extraordinairement dangereuse sur le plan économique".              

Cette publicité titrée en anglais "The best job in the world" fait référence à une initiative qui avait été très médiatisée et qui était destinée à préserver l'industrie touristique d'un Etat australien. En mai 2009, un Britannique, Ben Southall, avait ainsi remporté un concours pour occuper le "meilleur job du monde" consistant à devenir pendant six mois le gardien d'une île de rêve avec un salaire confortable. Plus de 34.000 personnes originaires de 200 pays avaient postulé.              

Plusieurs mouvements de grève affectent actuellement le fonctionnement du port de Marseille-Fos. Plus de 50 navires sont bloqués dans les rades de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et de Marseille du fait d'une grève des terminaux pétroliers à l'appel de la CGT qui proteste contre la création d'une filiale pour gérer ces terminaux.              

Un autre mouvement, à l'appel de la Fédération nationale CGT des ports et docks, afin de réclamer une cessation anticipée d'activité au titre de la pénibilité, se matérialise par 48H de grève par semaine menées le week-end.              

Ce week-end, seules les croisières ont fonctionné normalement, a précisé le port.   
          

Publié dans fait divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article